RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Charles E. Sellier Jr

Scénariste
Michael Hickey

Date de sortie
1984

Genre
slashers

Tagline


Cast
Lylian Chauvin
Gilmer Mc Cormick
Toni Nero
Robert Brian Wilson


Pays
Etats-Unis

Production


Musique
Perry Botkin

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 3.4
(5 votes)
C'est la veille de Nöel, le petit Billy et sa famille rendent visite au grand-père qui mène une vie de légume dans une institution pour personnes âgées. Sur le chemin du retour, un voyou déguisé en père Nöel massacre les parents de Billy. L'enfant échappe au tueur et finit placé à l'orphelinat Sainte Marie. Profondément marqué par la mort brutale de ses parents, il grandit péniblement et à ses 18 ans, il trouve un emploi dans un magasin de jouets. Tout se passe très bien mais Nöel approche et Billy se montre de plus en plus nerveux...



Si comme moi vous haïssez le père Noël, les enfants qui entonnent des chants de Nöel, et les bonnes soeurs qui jouent de l'harmonica, ce film peut vous faire passer un bon moment.



Nous sommes en 1984. Le cinéma d'horreur made in USA continue d'exploiter une recette qui a déjà fait ses preuves en 1978 avec Halloween. Cela donnera naissance à une floppée d'ersatzs plus ou moins réussis, comme la série des "Vendredi 13", "Massacre au camp d'été" et ses suites, ainsi que "Massacre à la perceuse" en 1985, suivi par au moins deux séquelles. C'est l'idée amusante de transformer le père Nöel en tueur taré qui constitue le principal attrait de ce film.



La première partie du film montre l'assassinat brutal des parents de Billy, (ainsi qu'un premier plan nichons au bout de seulement quinze minutes de film) et s'attache ensuite à décrire l'environnement dans lequel Billy va grandir. C'est un orphelinat religieux, tenu d'une main de fer par une Mère Supérieure qui aurait été parfaite pour seconder "Ilsa la louve des SS" dans ses atrocités si elle n'avait pas ce terrible visage de vierge ménauposée. Elle déteste Billy, qu'elle veut briser à coups de châtiments et brimades quotidiens. Billy grandit sans amour, avec toujours ces atroces cauchemars où il revoit la mort de ses parents. Cette partie du film est soignée et rend Billy attachant. Il est une victime qui grandit dans un univers quasi-carcéral, où il reste seul avec ses peurs.



Pourtant cette première partie n'est que très peu utile pour la suite des évènements. A partir du moment où Billy pète les plombs et se met à massacrer à peu près tous ceux qu'il rencontre, les efforts pour construire un tueur pétri de souffrances volent en éclat. A des années lumières de "Maniac", Billy devient un tueur décérébré, une froide machine, un Jason en tenue de papa Noël. C'est dommage car à partir de là le film n'est qu'un slasher de plus. Les meurtres sont corrects mais finalement peu démonstratifs. Très peu de sang à l'écran et beaucoup de hors-champ. Le film avance lentement vers une fin sans surprises, et m'a laissé une impression mitigée. Un slasher moyen avec un traitement très conventionnel, le seul point qui le distingue du lot est le look du tueur.

Le film a fait l'objet de plusieurs suites : le quatrième film a été réalisé par Brian Yuzna en 1990.

La version américaine du film est censée comporter qq minutes de plus (du gore notamment) par rapport à l'édition française du film en VHS. J'ai effectivement remarqué quelques raccords douteux pendant les scènes de meurtres.

Comme tout bon slasher des années 80, ce film contient plusieurs plans nichons !

Je préviens les personnes sensibles : ce film contient une scène atroce où un bonhomme de neige innocent se fait décapiter. Arrrrrgh !

3/6 - M_pest





Du même réalisateur :