RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Eric Stanze

Scénariste
Eric Stanze

Date de sortie
2001

Genre
rape and revenge

Tagline


Cast
Emily Haack
Scot Spookytooth
Shaun Snow
John Specht
Jeff Atwater...


Pays
Etats-Unis

Production


Musique
/

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 3.9
(10 votes)
Sandy doit rejoindre Kevin, son ancien compagnon qui vient de s'échapper de prison. Celui-ci emmène la jeune femme dans la cave d'une grande maison et lui fait découvrir trois autres hommes, tous menottés et attachés sur une chaise. Kevin explique qu'il veut se venger d'eux pour avoir été en prison mais également de Sandy. Malheureusement pour lui, Sandy parvient à saisir une barre de fer et elle le tue. Elle pourrait libérer les trois otages mais elle n'en fait rien. Car elle a face à elle un ex-copain, son voisin et son patron. Et tous les trois ont tenté d'abuser d'elle une fois dans leur vie. Sandy va alors péter les plombs et se venger des humiliations qu'elle a subit par le passé de manière horrible...



Après "Scrapbook", Eric Stanze récidive dans le film glauque et malsain. Cette fois, il traite le thème de l'auto-défense et "se faire vengeance soi-même" dans un film dont le titre n'est pas sans rappeler un autre film de "viol et vengeance" : le célèbre I Spit on your Grave de Meir Zarchi. Les violences que va faire subir Sandy aux trois hommes sont totalement abjectes et immondes, surtout pour son voisin, obligé de chier par terre et de manger sa propre merde pour tout nettoyer. Le viol de son ex-copain par Sandy elle-même est également un grand moment de cruauté et de sadisme. Stanze recule les limites du bon goût en filmant les scènes sans aucun humour, provoquant le malaise chez le spectateur. Bénéficiant d'un budget ridicule, et incluant dans son film des plans d'arbres, de cimetière et d'ornements funéraires dont je n'ai pas bien compris l'utilité, Stanze filme avec passion son sujet et retrouve la tatouée Emily Haacks, qu'il avait déjà employé dans Scrapbook, et qui n'hésite pas à se dénuder sans aucune pudeur et à frôler les limites du porno dans une scène de masturbation avec un bout de bois. Objet qui servira d'arme de vengeance ensuite.
Le film est bien sur déconseillé aux plus jeunes spectateurs. Les autres trouveront-ils un intérêt à regarder ce genre de spectacle ? S'adresse t-il uniquement aux pervers ou doit-il être considéré comme une vraie oeuvre de cinéma ? En tout cas, Eric Stanze choque, ne laisse pas indifférent et atteint donc les objectifs qu'il s'était fixé !

Disponible en VHS sur le site www.uncutmovies.fr

Les photos proviennent du site d'Uncut Movies.






Du même réalisateur :