RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 2
(1 vote)
Un journaliste, John Lawrence, est convié sur une île irlandaise, Burry, par le professeur Elliot, qui vient de découvrir l'existence d'une nouvelle planète dans notre système solaire, qu'il a baptisé "planète X" et qui se rapproche dangereusement de la Terre. Sur Burry, John Lawrence retrouve le professeur, mais également sa fille Enid et l'antipathique docteur Mears, un homme avide de pouvoir. Le professeur a son observatoire installé dans une grande tour de pierre. Alors qu'elle rentre chez elle de nuit, Enid tombe en panne de voiture. En s'aventurant à travers la lande, elle découvre une sorte d'appareil étrange, en forme de cloche. En s'approchant d'un des hublots, elle voit un visage qui la terrifie. Après avoir entendu l'histoire d'Enid, le professeur Elliot se rend lui-même sur place pour étudier l'engin. Il y retourne ensuite avec John Lawrence. Les deux hommes vont alors découvrir un curieux individu, un extra-terrestre qui ne semble pas hostile, "l'homme de la planète X". L'extra-terrestre suit les deux hommes jusqu'à l'observatoire du professeur Elliot. Le plus difficile reste maintenant à communiquer. Tout semble se passer pour le mieux jusqu'à ce que le docteur Mears tente d'utiliser le visiteur de l'espace pour assouvir sa soif de puissance. L'homme de la planète X s'échappe et Enid reste introuvable, tout comme plusieurs habitants de Burry...



Année 50, le règne de la science-fiction ! The Man From Planet X est un film fort sympathique même si on sent que le réalisateur ne disposait pas d'un très gros budget. Le look de l'extra-terrestre est intéressant, revêtu d'une combinaison spatiale, d'un casque protecteur et son étrange visage lui donne une expression très triste. Tout comme le visiteur du célèbre "Le Jour où la Terre s'arrêta", L'homme de la Planète X n'est pas un extra-terrestre guerrier et c'est la folie d'un savant avide de pouvoir qui le rendra belliqueux. Le film ne dure pas bien longtemps (1h10 environ) et on prend plaisir à suivre les aventures de John Lawrence et de ce curieux personnage. Le récit n'est pas très rythmé mais il n'est pas du tout ennuyeux. Bref, une curiosité à découvrir pour les fans de science-fiction mais aussi pour les autres.

Comme il disposait d'un très faible budget, le réalisateur a utiliser tout le décor du film "Joan of Arc" avec Ingrid Bergman et a rajouté du brouillard dans le paysage pour différencier les deux films.

On peut noter que l'extra-terrestre peut communiquer avec les sons, concept repris par Steven Spielberg dans son fameux "Rencontres du Troisième Type" !






Du même réalisateur :