RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Brett Ratner

Scénariste
Ted Tally

Date de sortie
2002

Genre
Thriller

Tagline


Cast
Anthony Hopkins
Edward Norton
Ralph Fiennes
Harvey Keitel...


Pays
Etats-Unis

Production


Musique
Danny Elfman

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 3.9
(23 votes)
L'inspecteur Will Graham découvre que le psychiatre Hannibal Lecter, qui l'aide à dresser le profil des tueurs en série, n'est autre que le meurtrier cannibale qu'il recherche. Après un affrontement sanglant pour les deux hommes, Graham parvient à mettre sous les verrous Lecter. Très affaibli par cette affaire, Graham se retire du FBI. Jusqu'au jour ou son ancien directeur vient le trouver dans sa paisible demeure pour lui demander de l'aide sur un nouveau tueur baptisé "la petite souris". Ce tueur a déjà massacré deux familles les soirs de pleine lune et la nouvelle pleine lune ne va pas tarder à arriver. Graham accepte mais devant le manque d'indice, il est contraint de recourir à l'aide du docteur Lecter, maintenu prisonnier dans une cellule de haute surveillance au centre de détention psychiatrique de Baltimore. Un petit jeu du chat et de la souris va commencer entre les deux hommes mais il faut faire vite car "la petite souris" va bientôt se transformer en terrifiant "Dragon Rouge"...



Préquelle du Silence des Agneaux, Dragon Rouge marque le retour d'Anthony Hopkins dans le rôle du terrifiant Hannibal Lecter. Le film est également un retour au source du thriller, genre délaissé par Ridley Scott dans son "Hannibal". Le suspense est bien entretenu mais je trouve que Ralph Fiennes n'a pas su donner de consistance à son personnage et son interprétation du tueur ne laissera pas de souvenir impérissable, pas comme le Buffalo Bill du "Silence" par exemple. On peut même préférer la première version de cette histoire, "Le Sixième Sens", remarquable thriller réalisé par Michael Mann mais qui ne bénéficiait pas de la présence charismatique d'Anthony Hopkins, d'ou l'existence de ce remake. Un bon thriller donc, mais qui aurait pu être encore plus puissant. A noter le clin d'oeil au "Silence des Agneaux" avec la dernière réplique de Lecter.








Du même réalisateur :

X-MEN : L'AFFRONTEMENT FINAL