RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 2
(40 votes)
Enfermée dans un asile psychiatrique après s'être aperçu de son erreur en ayant décapité un innocent et non Michael Myers, Laurie Strode attend le retour de son frère. Encore une fois, sa crainte est justifiée. Bien décidée à ne plus fuir, elle engage la lutte qui tourne à son désavantage. Après ce prologue, qui fait le lien avec "Halloween, 20 ans après", on retourne à Haddonfield où s'organise un reality show à l'occasion d'Halloween dans la demeure délabrée des Myers. Les participants portent sur eux des caméras en plus de celles disposées dans la maison. Un invité surprise sera présent à la petite fête qu'il va transformer en vrai "Loft Story Gore".



Quelle drôle d'idée de faire revenir Michael Myers après la chute du film précédent. Mais, la série des "Halloween" a l'habitude de faire revenir le tueur même après qu'il ait brûlé (cf. "Halloween 2"). Cette fois- ci, les scénaristes arrivent à rendre logique cette résurrection. Le parti pris de la réalisation peut déboussoler de prime abord, avec l'alternance de points de vues (celui des jeunes protagonistes, de l'équipe technique, de spectateurs derrière leur écran d'ordinateur). Inspiré du phénomène "Blair Witch", cette implication au coeur de l'histoire fait qu'on ne décroche pas pendant plus d'une heure d'un suspense savamment entretenu. Brad Loree qui interpréte Michael Myers est l'acteur parfait pour le rôle, aidé en cela par le masque le plus terrifiant de la saga. Toujours dans la pénombre, il surgit de là où on l'attend le moins. Pour mieux nous déboussoler, un faux Michael Myers entre en scène. Difficile dans ce cas de distinguer qui est le tueur de son imitateur. Certains vont le payer de leur vie. Habilement, cet épisode fait entrer la série dans le 21ème siècle et s'avère l'une des meilleures séquelles à la "Nuit des masques". Peut-être annonciateur d'un nouveau départ !








Du même réalisateur :

HALLOWEEN 2