RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 5.5
(14 votes)
Le réalisateur Carl Denham et sa ravissante vedette, la blonde Ann Darow, partent pour la Malaisie à bord du bateau commandé par le capitaine Englehorn et son second, John Driscoll. Ils désirent se rendre sur Skull Island, une petite île où vivrait un animal gigantesque que les indigènes vénèrent comme un dieu et baptisé Kong. Après avoir débarqué, l'équipage visite l'île et tombe sur un groupe d'indigènes. Ils sont obligés de rebrousser chemin. Mais les indigènes ont repéré Ann qui est tombée amoureuse de John Driscoll. Ils viennent l'enlever la nuit et repartent sur leur île. L'équipage se lance à leur poursuite. Caché dans la forêt, ils observent une étrange cérémonie religieuse menée par les indigènes. Ann, apparemment choisie pour être l'offrande au dieu Kong, est attachée à deux grands poteaux. Soudain, une forme gigantesque apparaît à travers les arbres. Un singe énorme, Kong, s'empare de Ann et l'emmène dans la forêt. L'équipage du bateau poursuit le singe géant pour délivrer Ann de Kong. Les hommes découvrent que Kong n'est pas le seul animal géant de l'île. D'autres animaux préhistoriques vivent ici. Un tyrannosaure s'attaque à Ann. Kong le combat et le tue. John et Carl parviennent à sauver Ann des mains de Kong, qui a tué plusieurs hommes. Pour le réalisateur, Kong est une merveille et il veut le capturer pour l'emmener à New-York et devenir riche. Le singe est neutralisé à l'aide de bombes chimiques. Arrivé à New-York, Kong est présenté comme la "huitième merveille du monde" et les spectateurs se pressent pour l'admirer. Mais Kong, énervé par les flashs des journalistes et troublé par la présence de Ann, arrache ses chaînes et s'échappe...



Si Kong est considéré comme la huitième merveille du monde, ce film doit être considéré comme le huitième merveille du cinéma ! Ce qui commence comme un banal film d'aventure devient une merveilleuse histoire d'amour entre un singe et une femme, variation du thème de "la belle et la bête". Doté d'un charme poétique inégalé, d'effets-spéciaux inimaginables pour l'époque (1933 !!), d'une réalisation exemplaire, King Kong est un authentique chef-d'oeuvre du cinéma fantastique !

Kong n'a jamais été interprété par un homme. Il s'agit d'une animation faite image par image, tout comme les animaux préhistoriques du film. Pour les gros plans, des parties de son corps avaient été créées en taille réelle.

Lorsqu'on contacta Fay Wray pour jouer dans ce film, on lui dit juste qu'elle allait avoir le "plus grand" acteur du cinéma comme partenaire. Elle pensa qu'il s'agissait de Clark Gable !

Le film coûta 672 000 $ et en rapporta 1 761 000 !

Le film eut plusieurs titres de projet comme "Le Fantôme" ou "The eight wonder".






Du même réalisateur :