RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 4.3
(23 votes)
Darry et sa soeur Trish se rendent chez leurs parents. Ils roulent tranquillement sur une petite route de campagne quand surgit derrière eux un camion qui transforme la promenade en vrai cauchemar. Ils parviennent à échapper à ce chauffard et tombent sur son repaire. Ils découvrent une sorte de conduit qui mène sous terre. Darry tombe dans le trou et découvre un endroit cauchemardesque, où les murs et le plafond sont recouverts de corps cadavériques. Ils s'enfuient à toute allure afin de prévenir les autorités mais c'est sans compter le tueur qui se met à leur poursuite. La situation devient de plus en plus alarmante quand nos deux héros se rendent compte que celui-ci n'a rien d'un humain...



Jeepers Creepers évoque plusieurs films lors de sa vision. On pense bien entendu au "Duel" de Spielberg pour ce qui est du début du film. On passe ensuite à une ambiance proche de celle de "Massacre à la Tronçonneuse" quand Darry découvre l'antre du tueur, véritable lieu infernal, où la caméra prend plaisir à naviguer parmi les cadavres placé sur les murs comme s'il s'agissait d'une oeuvre d'art. La suite s'apparente plus à un "slasher movie" mais assez original, de part la nature du tueur, vêtu comme dans un vieux western de Clint Eastwood. Les effets de maquillage sont assez impressionnants, surtout lors de la transformation ultime du tueur démoniaque. On peut également penser au mythique film de Charles Laughton, "La Nuit du Chasseur", les deux adolescents étant constamment pourchassés et ne trouvant pas de refuge pour échapper au Mal. La réputation de ce film, que beaucoup considèrent comme étant la renaissance du cinéma fantastique et d'horreur est un peu surfaite. Bien qu'attrayant, bien réalisé et bénéficiant d'une ambiance assez glauque, le film laisse une bonne impression mais pas jusqu'à nous faire penser qu'on vient d'assister à la projection d'un pur chef-d'oeuvre comme on avait pu le resentir à la vision de Zombie ou bien Massacre à la Tronçonneuse. Bref, un bon film, mais pas une révélation.

Le double DVD collector édité par wild side en France présente le film dans une copie incomplète. La scène où le Creeper brandi une hache au clair de lune, à côté d'un arbre, est absente du film.