RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Jean Rollin

Scénariste
A.L. Mariaux

Date de sortie
1980

Genre
zombies

Tagline


Cast
Howard Vernon
Pierre-Marie Escourrou
Anouchka
Jean Rollin


Pays
France

Production


Musique
Daniel J. White

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 2.6
(21 votes)
J.A. Lazer... sous ce pseudonyme se cache bien entendu monsieur Jean Rollin. Le film portant sa "patte", il n'aurait pas été dur de toute façon de s'en rendre compte. Voyons donc de quoi va nous parler Rollin dans cet étrange "Lac des Morts Vivants", titre culte parmi les fantasticophiles, souvent qualifié de navet en puissance par ceux qui ont eu le courage de le voir... Dans un petit village, d'étranges noyades se produisent dans le lac avoisinant. C'est tout d'abord une jeune fille venu se baigner seule puis un groupe de basketteuses qui disparaissent au fond des eaux, emportées par des anciens soldats allemands, devenus morts-vivants, et qui vivent dans le lac depuis qu'ils ont été tués par les habitants lors de l'occupation. Le maire et les villageois, comprenant la menace qui règne sur le village, vont tenter de détruire une nouvelle fois les assaillants nazis…



L'AVIS :

Admettons le tout de suite, "Le Lac des Morts Vivants" est une remarquable leçon de ce qu'il ne faut pas faire au cinéma! Une œuvre à étudier de près, pour éviter aux futurs réalisateurs de livrer des œuvres d'un tel niveau. Mais attention, pour moi, ce film n'est pas un navet. Il est même beaucoup moins ennuyeux que tout ce qu'on entend dire. C'est une vraie "bizarrerie" du cinéma fantastique, une œuvre à part, une curiosité qu'il faut avoir vu au moins une fois dans sa vie.

Comme je vous le disais, malgré son pseudonyme, on reconnaît le "Rollin's style" dès l'introduction du métrage. Une jeune femme vient pour se baigner et se déshabille d'entrée de jeu. Filmer des femmes nues étant une caractéristique essentielle au cinéma de Jean Rollin, il n'est donc pas étonnant de voir ce genre de scène ici. Le comique démarre également dès cette introduction, quand la jeune femme sort un maillot de bain de son sac, puis hausse les épaules et le repose, du style "oh, et puis, à quoi bon…". C'est vrai, se baigner entièrement nue, c'est tout de suite mieux! Malgré la couleur très verte du lac, les séquences sous-marines nous montrant la belle anatomie de ladite jeune femme sont très bien réalisées et l'eau est d'un beau bleu lumineux. Normal puisque ces scènes ont été tourné dans une petite piscine.



Survient les premières apparitions des zombies, habillés en soldat allemand, et qui ont pour joli maquillage une bonne couche de peinture verte sur le visage et les mains, laquelle peinture ne résiste pas bien à l'eau puisque le teint verdâtre est plus ou moins prononcé en fonction de la durée d'immersion de l'acteur! Un des zombies a une plaie a l'œil et vous pourrez à loisir examiner le mauvais raccord de la prothèse sur son visage, celle-ci se décollant un petit peu! On fait avec les moyens du bord me direz-vous, tout comme les morsures, qui sont juste simulées. Il a beau mordre et cracher du sang, le cou de la victime reste lisse et n‘a aucune trace de dents…

Autre détail fort amusant, lors des scènes sous-marines, il n'y a que un ou deux zombies qui portent un casque et deux secondes plus tard, quand ils surgissent des eaux, quasiment tous ont retrouvé leur casque! Le monteur du film a dû sacrément rigoler quand même ! On peut également se tordre de rire en regardant l'un des zombies dont le casque est descendu sur son visage lors de la sortie des eaux et qui ne voit donc plus rien du tout. D'un geste habile, il parvient à remonter le casque a bonne hauteur! Impayable!! Autre détail étrange, un mort-vivant étant "mort" et ne respirant donc plus, il est amusant de constater que ceux-ci doivent prendre une bonne respiration et remonter souvent à la surface lorsqu'ils attaquent des proies dans les eaux! Ben alors les morts, on manque d'air???



Mais le plus drôle reste à venir… L'attaque du groupe de basketteuses (c'est écrit sur leur camion), qui ne joue qu'au volley d'ailleurs, est un grand moment. Déjà, passage obligé, tout le monde à poil! Ben oui, depuis le temps qu'ils sont morts, nos zombies veulent se rincer l'œil. Puis c'est l'attaque en règle, avec toujours ces grandes prises de respiration avant de plonger sous les eaux. Et puis vous verrez que ce Lac a la particularité de gagner en profondeur soudainement. En effet, alors que nos basketteuses ont vraisemblablement pied, la séquence suivante nous les montre nager avec beaucoup plus d'eau qu'il y a 1 seconde. Un vrai lac magique! Bref, tous ces morts commencent à inquiéter la population, surtout qu'une des basketteuses a vu les monstres du lac et a pu s'enfuir jusqu'au village.

Pendant ce temps, une jeune journaliste vient faire un reportage sur le lac justement. Elle rend donc visite au Maire, qui connaît l'histoire du lac par cœur. Ah oui, petit détail pour les futurs réalisateurs : quand vous filmez une rencontre dans une pièce où il y a des miroirs, attention à ce qu'on ne voit pas l' équipe de caméraman dans le miroir justement…
Grâce à cette journaliste, nous allons donc en savoir plus sur ce fameux lac, baptisé d'ailleurs le Lac Maudit. Le maire va donc nous raconter l'histoire se passant sous l'occupation. Les allemands sont présent dans le village et l'un d'eux va même sauver une villageoise d'une attaque aérienne. Tombant sous son charme, il va vivre une histoire d'amour avec celle-ci et aura même une petite fille avec elle. Alors qu'il part en mission, sa compagne lui donne un pendentif. De retour au village, les soldats allemands sont victimes d'une embuscade mené par le maire et les autres villageois. Tous les soldats sont abattus. Pour dissimuler les preuves, le maire ordonne de jeter les cadavres dans le lac, ce qui lui vaudra tout d'abord le nom de Lac des Maudits, puis du Lac Maudit. Nous tenons enfin l'explication de la présence des morts dans le lac! Par contre, pourquoi sont-ils revenus à la vie, mystère…



Nos morts en ayant marre de rester au fond des eaux, ils sortent la nuit et se rendent au village pour tuer des villageois. C'est à partir d'ici que l'émotion la plus pure vient frapper le film. Le soldat allemand retrouve sa fille qui a grandi et se rappelle d'elle. D'abord impressionné par sa couleur verte, la petite fille comprend vite que ce mort est son père quand celui-ci lui montre son pendentif. Que c'est beau, on en aurait la larme à l'œil! Comme quoi les morts ont un cœur qui bat toujours, puisqu'il ira même jusqu'à ce battre avec ses confrères qui veulent manger la petite fille. Les relations père-fille, c'est plus fort que tous!

Bref, je ne vais pas tout vous raconter non plus, je ne veux pas vous priver du bonheur intense que vous ressentirez à la vision du film. Mais comme je le dit plus haut, malgré tout ses défauts, "Le Lac des Morts Vivants" est un film "touchant", un peu ennuyeux certaines fois mais pas "chiant" (il y a des films bien plus soporifique que celui-là!) et il y a tellement de détails croustillants à découvrir que plusieurs visions s'imposent! Alors prenez votre courage à deux mains et plongez-vous aussi dans les eaux de ce Lac Maudit. Vous verrez, y'a pleins de filles nues dedans…