RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 1.9
(20 votes)
Un an après avoir échappé au tueur au crochet qui a tué ses amis, Julie est toujours hantée par le souvenir. Elle dort mal, a du mal à suivre les cours, et a peur au point de mettre plusieurs chaînes à sa porte. Quand Karla, sa co-locataire, gagne un séjour aux Bahamas, elle propose à Julie de venir, histoire de changer d'air. Les deux femmes partent en compagnie de Tyrell, le petit ami de Karla, et de Will, amoureux de Julie. Quelle n'est pas la surprise à leur arrivée dans l'hôtel de se retrouver les seuls vacanciers! En effet, la saison des ouragans vient de commencer. Julie commence à sentir poindre un danger, mais ses mises en garde ne sont pas prises en compte.



Slasher balnéaire, "Souviens-toi… 2", vaut mieux que son exécrable réputation. Pourquoi donc rejeter ce film qui en fait ne fait que respecter les règles de base du slasher? Si le premier volet de ce qui s'annonce comme une trilogie (le 3ème est actuellement en pré production) s'inscrivait dans la lignée d'un "Scream" (peu étonnant vu la présence du même scénariste), ce deuxième volet des mésaventures de Julie James, nous plonge directement dans un cauchemar très "Vendredi 13". On a ainsi des meurtres plus variés et soignés (sécateur, machette….) qui viennent compléter l'arme de base de notre tueur au crochet.



Le soin apporté à la mise en scène par un Danny Cannon visiblement inspiré par le décor balnéaire (magnifiques images d'un hôtel pris sous la tempête, une ambiance bleutée quasi irréelle) donne un cachet esthétique renforcé par la scène d'intro, nous montrant Julie en proie à un cauchemar. Qui revient constamment au point de troubler ses sens. Ne voit-elle pas l'ombre de Ben Willis jusque dans un night club? Mais était-ce vraiment une hallucination? Le danger l'entoure et la menace lorsque l'occasion se présente d'un voyage dans les Bahamas. Le piège est prêt à se refermer sur Julie et ses amis. L'idée de finalement obliger les jeunes gens à se retrouver coupés du monde est finalement plus logique dans leur mise à mort programmée par Fisherman. Car, après tout qui les aurait empêché dans "I know what you did last summer" de prendre la fuite ? Rien, absolument rien. Alors qu'ici, ils sont vraiment contraints de lutter pour survivre.



Bien sûr, le décor de rêve ne nous évite pas l'érotisme de pacotille. Ainsi, la caméra s'arrête fréquemment sur les corps des protagonistes. Avec une prédilection bien méritée sur la généreuse poitrine de Jennifer Love Hewitt. Nous voyons notre belle héroïne faire une séance d'UV, dont la totalité du spectacle ne nous est pas épargnée. Autre plantureuse actrice dont les atouts sont mis en valeur: Jennifer Esposito ("Dracula 2001") dont la mort renvoie à une image phallique. Elle se retrouve transpercée dans le ventre. Pas toujours finaud dans ses rapports avec les clichés du slasher, le scénario est sans temps mort, et nous réserve pas mal de frayeurs pour peu que l'on joue le jeu. Jeffrey Combs ("Re-animator") en guest-star, constitue la cerise sur le gâteau.

Faisant fi d'une interprétation à la limite du cabotinage de la part de Freddie Prinze JR (décidemment bien falot) ou encore de la chanteuse Brandy, ce "Souviens –toi ..l'été dernier 2" aligne les meurtres de manière quasi chronométrée. Donc, peu le temps de s'ennuyer. Même si la partie finale est assommante avec des actrices aux cordes vocales en pleine activité, le bilan est plutôt positif. Sans aucunes prétentions, voilà une suite qui égale voire surpasse même son modèle. Finalement, un moment de détente et de frissons en compagnie de la charmante Jennifer Love Hewitt.










Du même réalisateur :

JUDGE DREDD