RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
James Whale

Scénariste
William Hurlbut

Date de sortie
1935

Genre
savants fous

Tagline


Cast
Boris Karloff
Colin Clive
Elsa Lanchester
Valerie Hobson...


Pays
Etats-Unis

Production


Musique
Franz Waxman

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 5.5
(6 votes)
Le Lord Byron persuade Mary Shelley de continuer l'histoire terrifiante de la créature qu'elle a imaginée. Près des cendres du moulin, les parents de la petite fille noyée découvrent que le Monstre n'est pas mort. La créature a échappé à l'incendie et les tue. Ne voulant plus être seul, le Monstre sauve une bergère de la noyade mais il est capturé par les habitants du village et emprisonné. Il parvient a s'échapper et terrorise les alentours en tuant plusieurs personnes. Il se réfugie dans la forêt et tombe sur une petite maisonnette habitée par un vieil ermite aveugle. Celui-ci, ne pouvant voir le visage monstrueux de son visiteur, devient son ami et apprend à parler à la créature. Mais deux chasseurs qui passaient par là font fuir le Monstre qui se retrouve encore seul. Pendant ce temps, le docteur Frankenstein, encore affaibli par la lutte avec sa création, reçoit la visite de son ancien professeur, le docteur Prétorius. Celui-ci révèle à Henry que ses expériences personnelles lui ont permis de créer des petits êtres humains vivant dans des bocaux. Il a décidé de donner une compagne au Monstre. Henry refuse catégoriquement mais Prétorius, qui a retrouvé le Monstre, lui force la main faisant enlever Elizabeth par celui-ci. Les deux savants construisent alors une créature femelle et lui donne vie...



Que dire qui n'a pas encore été dit sur ce chef-d'oeuvre immortel ? Qu'il est le plus beau film fantastique du monde et que nul autre film ne parviendra à égaler ce sommet du cinéma. James Whale est au paroxysme de son art, Boris Karloff nous offre une incroyable composition, parvenant à rendre la créature terriblement émouvante, les décors sont de toutes beautés, les effets-spéciaux surprenants pour l'époque et la musique sublime le tout.

Karloff a toujours regretté que l'on fasse parler la créature. A ce sujet, il disait " Ce discours était une idiotie. Mon argument était que si le Monstre faisait de l'effet et possédait un certain charme, c'était justement parce qu'il était inarticulé..."

Jack Pierce a dit s'être inspiré de la reine Nefertiti pour le look de la fiancée du monstre.






Du même réalisateur :

FRANKENSTEIN
MAISON DE LA MORT - LA