RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 3
(4 votes)
Pour fêter l'anniversaire de sa fille Suzette, la riche Mme Fremont engage comme traiteur Fuad Ramses. Mais celui-ci est un adorateur de la déesse Ishtar et voit ici l'occasion de lui rendre hommage en lui préparant un repas plutôt "sanglant". Comme dans l'antiquité, Fuad va donc cuisiner divers organes humains qu'il obtient en assassinant des jeunes vierges. Langue, jambes, coeur humain, tout est bon pour la marmite du traiteur fou. La police enquête. L'inspecteur Peter Thornthon, amoureux de Suzette, va tout faire pour arrêter l'auteur de ces actes barbares...



Blood Feast marque à tout jamais une date dans l'histoire de l'horreur. C'est en effet le premier film de l'histoire du cinéma auquel on peut accoler l'étiquette "gore". Jamais auparavant on n'avait vu un tel étalage de sang sur un écran. D'un point de vue filmique, le film est plutôt mauvais, très mal joué, les dialogues frisent le ridicule. Néanmoins, il faut absolument avoir vu ce film, père de toute la tripotée de films d'horreurs à venir car les meurtres sont réellement très sanglants et parce que c'est lui le premier à avoir osé montrer ce qui d'habitude était filmé hors champ.

Le film a été bouclé en neuf jours, pré-production et tournage compris.

Pour la scène de la langue, Lewis fit apporter une langue de mouton que l'actrice dut mettre dans sa bouche afin que Fuad Ramses puisse la lui enlever.

L'actrice Connie Mason a été Playmate de Playboy en 1963.

Pour les scènes de mutilations, Lewis utilisa des mannequins de cire et des viscères d'animaux.