RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION
JEUX (VIDEOS, DE SOCIETE...)



Réalisation
Tate Taylor

Scénariste
Scotty Landes

Date de sortie
2019

Genre
Thriller

Tagline


Cast
Octavia Spencer
Juliette Lewis
Diana Silvers
Corey Fogelmanis
Luke Evans...


Pays
Etats-Unis

Production


Musique
John Bissell

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 2.5
(2 votes)
Sue Ann est une femme solitaire qui vit à l’écart de la population de sa petite ville de l’Ohio. Discrète et quelque peu mystérieuse, elle se lie d’amitié avec une bande d’adolescents à qui elle prête le sous-sol de sa maison pour organiser des fiestas. Mais rapidement, Sue Ann intrigue quelques-uns de ces jeunes qui vont commencer à se méfier de cette femme devenue très présente dans leur vie extra-scolaire...



L'AVIS:

Nouveau film du studio Blumhouse ("American nightmare", "Sinister", "Insidious", "Us" sans oublier encore "Paranormal activity"...), « Ma » est un thriller sorti en 2019 dans nos salles de cinéma et ayant bénéficié d’une sympathique publicité comme bon nombre de films portés par la firme de Jason Blum.

Oscarisée pour "La couleur des sentiments", l’actrice Octavia Spencer ("Les figures de l’ombre", "La forme de l’eau", "Snowpiercer, le transperceneige"...) retrouve le réalisateur Tate Taylor pour ce film et nul doute que son interprétation du personnage éponyme est de loin le gros point fort de "Ma".



Car il faut bien le reconnaître, le film de Tate Taylor est un petit thriller au fil conducteur peu inventif (un passé douloureux, un souhait de vengeance, une envie de rattraper sa jeunesse perdue... Bref du déjà-vu à maintes reprises). Heureusement, Octavia Spencer vient nous offrir un petit souffle qui fait du bien et nous renvoie directement à des films tels que "Misery" ou "May", rien que cela !

Une performance d’actrice qui tente de nous faire oublier les nombreuses lacunes du film et je dois l’admettre : j’ai passé un bon moment devant ce film grâce notamment à Octavia Spencer qui, de par sa froideur, sa présence ou son simple regard et expressions faciales, n’est pas étrangère à l’ambiance parfois anxiogène qui règne dans "Ma".
Amusant de voir comment un personnage finalement assez discret et calme réussit à inquiéter toute une bande de jeunes dans un premier temps pour finalement les terroriser, eux ainsi que leurs parents respectifs. A l’instar des adolescents de notre histoire, le spectateur est lui aussi bercé par cette drôle de dame à la bonhommie rassurante jusqu’à ce que celle-ci nous offre un portrait d’elle inquiétant et mystérieux à la fois.

Une descente progressive dans l’horreur et la folie mentale d’une personne fragilisée par un évènement survenu jadis qui l’a traumatisée, voilà ce qu’est "Ma". Alors que l’ambiance est à la fête et à l’insouciance pendant la première moitié du film, rapidement cette personne incarnée par Octavia Spencer se révèle devant la caméra et transforme ces fiestas et beuveries de djeun’s en un véritable cauchemar éveillé avec son lot de tortures plus ou moins avortées.



« Plus ou moins avortées » ai-je dit. Car en effet, il est dommage de constater que cette deuxième partie ne tient qu’à moitié ses promesses et ne va pas assez loin dans sa partie « vengeance », ne mettant pas suffisamment l’accent sur la folie de notre chère Sue Ann pour qui, assez bizarrement, nous aurions presque de l’empathie au vu des autres personnages adultes du film fort critiquables (un macho cachant un passé de véritable enfoiré, une greluche avide de sexe, une serveuse de casino ayant du mal à joindre les deux bouts et délaisse quelque peu sa fille...).

Du côté du casting jeune, l’ensemble des stéréotypes semble au rendez-vous (le black, le beau gosse musclé, la garce blonde provocatrice, le couple de héros tout beau tout gentil...) même si étrangement la pilule ne passe pas trop mal grâce à l’omniprésence de Ma dans la narration qui vient quelque peu éclipser le manque de profondeur indéniable de certains personnages.

Au rayon des déceptions toujours, nous en avons déjà parlé précédemment mais il faut bien admettre que le scénario en lui-même n’est pas bien original et tourne autour de thématiques déjà exploitées de façon similaire dans d’autres films. Rajoutez à cela quelques incohérences pouvant gêner le bon déroulement de cette intrigue assez linéaire (comment des adolescents peuvent-ils être aussi crédules ? Comment Ma peut-elle cacher depuis tout ce temps ce fameux secret que l’on nous dévoile dans la dernière partie du film et pour lequel je n’en dirais pas plus pour ne pas vous spoiler le récit ?...) ainsi qu’un final assez brutal même si non dénué d’intérêt (mais toujours plus supportable que cette fin alternative heureusement non retenue et présente sur les bonus de la galette) et vous obtenez là une narration plus que perfectible, heureusement sauvée par un premier rôle (Ma) qui porte indéniablement le film sur ses épaules.



Au final, "Ma" est un bien sympathique film malgré ses défauts remontés ci-avant. Car oui ce dernier est loin d’être parfait vous l’aurez compris mais étonnamment le récit a beau présenter de nombreuses faiblesses (un gros sentiment de déjà-vu, une narration très linéaire, une seconde partie n’allant pas assez loin dans la folie de son personnage principal) il n’en est pas pour autant inintéressant et se suit sans réel déplaisir.











Du même réalisateur :