RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION
JEUX (VIDEOS, DE SOCIETE...)



Réalisation
Colin Ferguson

Scénariste
Russ Friedman, Tripp Reed

Date de sortie
2010

Genre
monstres

Tagline


Cast
Emilia Clarke
Steven Brand
Kirsty Mitchell
Raoul Max Trujillo


Pays
Etats-Unis

Production


Musique
Frederik Wiedmann

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 2
(2 votes)
Pour faire face au projet d’extension de l'université locale qui va venir saccager la terre de ses ancêtres, un natif amérindien, propriétaire du musée indien de la ville, procède à un rituel ancestral, sans se douter que l'esprit qu'il va invoquer va prendre possession de trois fossiles de dinosaures. Une fois le rituel accompli, les fossiles d'un Ptenarodon, d'un Velociraptor et d'un T-Rex vont semer le chaos dans la ville et ses alentours. Jake, Le shérif local, va tout faire pour stopper les dinosaures et essayer de retrouver sa fille Savannah...



L'AVIS :

C'est en 2010 que la future Daenerys Targaryen de la série culte Game of Thrones fait une première apparition conséquente devant la caméra. Même si on a pu voir Emilia Clarke dès 2009 dans un tout petit rôle d'un épisode de la série Doctors ainsi que dans le court-métrage de 3 minutes Drop the Dog la même année, c'est bien avec Triassic Attack que la Khaleesi s'est faite remarquer et a montré à la terre entière son joli minois. Bon, j'exagère un peu (beaucoup ?) car Triassic Attack n'est qu'un petit téléfilm produit par la chaîne Sy-Fy et je ne suis pas certain que sa renommée soit aussi importante que ça ! Qui a dis dans le fond "eh m'sieur, on le connaît même pas votre film ?" Bon, OK, vous avez raison, Triassic Attack serait totalement inconnu si Emilia Clarke ne faisait pas partie du casting. Alors âgée de 24 printemps, elle joue ici Savannah, fille du shérif local, ayant des origines indiennes (d'où son look très Pocahontas dans le film, ce qui lui va très bien d'ailleurs) et qui va devoir affronter une terrible menace : trois fossiles de dinosaures ramenés à la vie par un rituel indien !



J'ai bien dit "fossiles de dinosaures", entendez donc par là que notre T-Rex, notre Velociraptor et notre Ptenarodon se baladent "à poil", totalement nus, tellement nus d'ailleurs qu'on ne voit que leurs os ! Ça fait une belle économie de budget pour le département images de synthèse, qui n'a pas à s'enquiquiner avec la texture de peau, il fallait y penser ! Vous l'aurez compris, Triassic Attack est une série B à tout petit budget, un nanar même, osons le terme, qu'on pourrait facilement ranger avec les productions fauchées de la firme Asylum par exemple. Pourtant, aussi étrange que cela puisse paraître, Triassic Attack est un film sympa et divertissant et on est loin de la purge attendue. Attention, ce n'est en rien un grand film mais franchement, le réalisateur Colin Ferguson a fait un travail correct voir même respectable. Vous vous en doutez aussi, en terme d'effets-spéciaux, on est à des années lumières des Jurassic Park bien entendu mais je m'attendais à bien pire en toute honnêteté. Ferguson a eu la bonne idée de ne pas trop montrer ces squelettes de dinosaures et en plus, leur animation n'est pas catastrophique comme dans certains films de ce type.



Pas de quoi se relever la nuit, on se marre souvent quand les dinosaures sont à l'écran mais si on apprécie les graphismes de la Playstation 1, ça le fait ! J'ai beuacoup aimé la scène où l'un des dinosaures explose, avec tous ces morceaux d'os éparpillés un peu partout. On croit que le danger est écarté mais non, tel le T-1000, les morceaux d'os vont se regrouper et se reformer ! Idée encore plus farfelue et donc géniale : quand les trois dinosaures explosent en même temps, les morceaux d'os vont s'agglutiner ensemble pour donner lieu à un dinosaure encore plus grand et qui possède les caractéristiques des trois spécimens ! En clair, on va avoir droit à un squelette de T-Rex possédant des ailes de Ptenarodon et la rapidité du Raptor ! Il est pas fun ce film ? Le casting humain fait également le job : outre la toute mignonne Emilia Clarke déjà citée et qui possède un temps de présence à l'écran assez significatif, Steven Brand interprète un shérif et père divorcé avec efficacité, Kirsty Mitchell joue le rôle de son ex-femme, Raoul Max Trujillo est quant à lui l'indien par qui le malheur antédiluvien va s'abattre sur la ville et Jazz Lintott à le meilleur rôle puisqu'il est le petit ami d'Emilia, qu'il va pouvoir l'embrasser et la reluquer en maillot de bain deux pièces ! N'oublions pas Gabriel Womack, qui interprète une sorte de redneck et qui aura un vrai rôle à jouer dans la lutte contre les fossiles de dinosaures.



Bien sûr, niveau prestation, on a vu mieux, personne ne gagnera un Oscar ici mais on a vu aussi bien pire donc ça s'équilibre et on reste dans la moyenne de ce type de production ultra fauchée produite par Sy-Fy. Les attaques de dinosaures sont marrantes comme tout (mention spéciale à l'attaque sur la plage !), le rythme du film est des plus corrects, la mise en scène n'a rien de transcendante mais ça passe plutôt bien : en clair, si vous savez à quoi vous attendre et que vous êtes amateur de films de monstres en CGI bas de gamme, vous serez je pense surpris d'apprécier ce Triassic Attack qui est vraiment loin d'être le pire film Sy-Fy ! Je ne suis pas certain qu'Emilia Clarke mentionne ce titre lors d'interview sur sa carrière mais il existe donc en tant que fan de l'actrice, il faut l'avoir vu !









Du même réalisateur :