RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Sam Curtain

Scénariste
Danny Beaton, Sam Curtain, Thomas Roach

Date de sortie
2017

Genre
survival

Tagline


Cast
Dean Kirkright
Kahli Williams
Thomas Roach
Benjamin Denmeade


Pays
Australie

Production


Musique
Matt Rudduck

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 4
(1 vote)
Dean et sa fiancée Claire partent pour un week-end romantique sur les routes de l'Australie. Malheureusement, ils vont croiser en chemin Knuck et sa bande, trois voyous qui vont les kidnapper et les emmener dans une ferme abandonnée. Malmenée, frappée et violée, Claire va vivre un véritable enfer, sous les yeux de Dean, forcé par Knuck de regarder. Quand Claire parvient à s'enfuir, la tension monte d'un cran...



L'AVIS :

Pour son premier film, Sam Curtain n'a pas fait dans l'originalité puisque Blood Hunt nous présente l'histoire classique du couple kidnappé et séquestré par une bande de rednecks, ces derniers allant passer du statut de prédateur à celui de proie à la fin du film. Survival + rape & revenge au programme donc, avec tous les clichés et les codes du genre respectés à la lettre. La première demi-heure nous présente les deux protagonistes principaux, à savoir Dean (Dean Kirkright) et Claire, sa jolie fiancée blonde (Kahli Williams). Une demi-heure dans laquelle les tourtereaux partent en week-end, papotent dans la voiture, se prennent un peu la tête à cause du projet d'étude de Claire qui devrait aller vivre loin de Dean, arrivent à l'hôtel, font quelques cochonneries avant d'aller se balader en forêt. Rien de bien neuf à l'horizon si ce n'est un arrêt à une station-service qui nous fait découvrir un certain Knuck (le très bon Thomas Roach, co-auteur du scénario), un bad boy peu porté par le féminisme et qui va prendre la tête de Claire de façon plutôt virulente, tout ça pour une histoire de briquet.



Un incident presque anodin si on n'était pas dans un film d'horreur évidemment. Pas besoin d'être devin pour savoir que le jeune couple va retomber par la suite sur Knuck et ses copains et que cette bande de rednecks australiens vont les prendre en chasse ! Bingo, c'est exactement ce qui va se passer, dingue non ? Sam Curtain nous offre à ce titre une très chouette course-poursuite entre deux voitures, plutôt bien filmé, avec de beaux champs / contre-champs, très dynamiques et efficaces. Elle est peut-être un peu longue mais bon, pas de quoi hurler au scandale. Une fois le couple kidnappé et emmené dans une ferme crasseuse perdue au beau milieu d'une espèce de décharge de voitures, la violence prend le dessus sur l'action et la pauvre Claire va bien en baver, le trio diabolique, disons-le clairement, ayant une grosse envie de se la farcir, et si possible devant les yeux de son fiancé, attaché avec du fil de fer barbelé, au cas où il aurait envie de jouer les super-héros. Un peu de tortures et un méchant viol plus tard, avec une tentative d'évasion ratée au milieu, les deux héros tout sanguinolent réussissent enfin à se barrer de l'enfer.



Pas de bol, la jolie Claire est bien plus gravement blessée que prévue et le week-end romantique va se terminer tragiquement pour elle. De quoi rendre fou son fiancé, qui, en vrai mâle, décide de retourner en enfer pour réclamer sa vengeance ! Le survival vire donc au rape & revenge comme dit plus haut dans ce texte, et notre amoureux malchanceux ne va pas y aller avec le dos de la cuillère pour faire la peau des trois briseurs de rêve et ce, pour notre plus grand plaisir ! Un dernier quart-d'heure bien sanglant et bien violent, comme on les aime. Si on se doute que le budget de Blood Hunt n'a pas du être très élevé (on le ressent à la qualité de l'image par exemple, qui est correcte mais qui ne provient sûrement pas de la dernière caméra HD dernier cri, loin de là), si le film est un peu long à se mettre en route, s'il lorgne clairement vers Wolf Creek et consorts, ne proposant rien qui sorte vraiment des sentiers balisés du genre, ce petit film de vengeance se révèle tout de même fort sympathique et remplit fort bien le cahier des charges avec ses faibles moyens.



Le casting est des plus convenables, Kahli Williams et son bourreau Thomas Roach étant les deux qui s'en sortent le mieux, et les quelques effusions de sang qui viennent colorier en rouge la peau des protagonistes s'avèrent assez réalistes. La courte durée de Blood Hunt, moins de 80 minutes au compteur, lui permet de ne pas ennuyer et le calvaire vécu par notre joli couple saura se montrer brutal et sordide quand il le faut. S'il ne se démarque jamais de ses confrères, Blood Hunt fait néanmoins le job et on sent la passion derrière ce projet.

Disponible en Bookbox DVD chez TETRO VIDEO (film avec sous-titres français)






Du même réalisateur :