RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Kevin Connor

Scénariste
Robert Jaffe, Steven-Charles Jaffe

Date de sortie
1980

Genre
tueurs fous

Tagline


Cast
Rory Calhoun
Paul Linke
Nancy Parsons
Nina Axelrod
Wolfman Jack


Pays
Etats-Unis

Production


Musique
Lance Rubin

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 4.3
(4 votes)
Vincent Smith et sa soeur Ida présentent toutes les apparences de fermiers américains typiques. S'ils tiennent aussi un motel, ils sont surtout célèbres dans la région pour leur viande fumée. Naturellement, ceux qui s'en régalent ignorent qu'il s'agit de chair humaine. Celle des automobilistes et motards que les Smith piègent d'abord et gavent ensuite, de manière à bien les engraisser. Une activité familiale rentable mais qui risque de ne pas durer...



L'AVIS :

Déjà en 1980, de braves fermiers américains faisaient du Bio ! La grande fierté de Vincent Smith, héros de Nuits de Cauchemar, est de proposer aux touristes et habitants de sa région de la viande fumée sans colorant, ni conservateur. Qu'elle soit à base de porc mais aussi de viande humaine n'est que secondaire ! Amis du bon goût, bienvenue dans l'univers délirant de Nuits de Cauchemar, un film également connu des amateurs sous son titre original de Motel Hell. Que celles et ceux qui n'ont jamais vu la célèbre photo de ce film, reproduite dans bons nombre de livres ou de magazines, avec un homme en salopette et chemise à carreaux portant une tête de cochon ensanglantée en guise de masque et maniant fièrement une tronçonneuse à bout de bras se lèvent et plaident coupables ! Petite perle de la série B horrifique 80's, Nuits de Cauchemar pourraient toutefois décevoir les fans de gore, la photo précitée pouvant faire croire que le film de Kevin Connor en est un. Alors que pas du tout. Soyons clair : il n'y a quasiment pas de scènes sanglantes dans Nuits de Cauchemar. Le film devait être au départ réalisé par Tobe Hooper, la filiation de la thématique de la viande et du cannibalisme avec Massacre à la Tronçonneuse étant évidente. Au final, ce dernier est écarté du projet et s'en va réaliser Massacres dans le Train Fantôme. Le studio de production se tourne alors vers Kevin Connor, réalisateur dans une mauvaise passe, qui est quasi au chômage technique, alors qu'il a eu une brillante carrière au début des années 70, débutant justement par un film d'horreur, Frissons d'outre-tombe (1974) avant de se spécialiser dans le film d'aventure, principalement à base de dinosaures, avec Le Sixième Continent (1974), Centre terre, septième continent (1976) et Le Continent Oublié (1977). Il réalise Les Sept Cités d'Atlantis en 1978 puis Le Trésor de la Montagne Sacrée en 1979.



La lecture du scénario de Nuits de Cauchemar, rédigés par les frères Jaffe, lui plait beaucoup mais il demande toutefois à injecter une bonne dose de second degré dans les péripéties des fermiers Smith et à retirer certaines scènes qu'il juge trop crues, trop sérieuses. Au final, après le remaniement de quelques points du scénario, Nuits de Cauchemar devient une comédie horrifique à l'humour noir omniprésent et ce, pour la plus grande joie du public, éberlué devant l'inventivité dont font preuve Vincent et Ida Smith pour proposer une viande fumée aussi goûteuse à leurs clients ! L'ombre de Psychose et de Norman Bates planent sur le film, et ce, dès les premières images, à travers le motel de la famille Smith bien sûr, dont l'enseigne, qui aborde fièrement un "Motel Hello" accueillant, est victime d'un dysfonctionnement et voit la lettre "O" ne pas être éclairée, ce qui transforme le nom en un "Motel Hell", bien moins rassurant !



Dès cette introduction, on sait que le film va être placé sous le signe de l'humour noir et ce n'est pas la suite des événements proposés qui va venir nous contredire. Petit à petit, on comprend que les activités de Vincent et Ida Smith cachent quelque chose et que leur recette de viande fumée à un secret inavouable. Personnage emblématique du film, Vincent Smith est admirablement interprété par Rory Calhoun, célèbre acteur de western dans les années 50/60, qui a même côtoyé Marilyn Monroe et Robert Mitchum dans Rivière sans Retour en 1954. Dans Nuits de Cauchemar, il est absolument irrésistible dans ce rôle de fermier redneck, portant salopette et chemise à carreaux, et ce rôle à contre-emploi est certainement l'un des meilleurs de sa carrière. Il est aidé par sa soeur Ida, jouée quant à elle par Nancy Parsons. Ce duo démoniaque va donc nous régaler à travers une pléthore de scènes farfelues qui vont rapidement donner à Nuits de Cauchemar un statut de film culte.



Vous voulez voir des humains plantés dans la terre comme des poireaux et gavés comme des oies ? Ce flm est pour vous ! Vous voulez voir ces drôles de plantation être extirpées de la terre à l'aide d'un tracteur après avoir été hypnotisé ? Ce film est pour vous ! Vous voulez voir des plans nichons totalement gratuits (merci à la mignonne Nina Axelrod) et du tee-shirt mouillé ? Ce film est pour vous ! Vous voulez voir un flic benêt et amoureux d'une citadine péter un câble car sa dulcinée préfère le vieux Vincent Smith ? Ce film est pour vous ! Vous voulez voir un combat déjanté à la tronçonneuse entre le flic précité (Paul Linke) et Vincent Smith portant une tête de cochon sur la tête ? Ce film est pour vous ! Vous voulez entendre des dialogues et des répliques à l'humour certain, qui font mouche la plupart du temps et donnent le sourire ? Ce film est pour vous ! Malgré quelques petites longueurs et un rythme parfois un peu faiblard, Nuits de Cauchemar propose un spectacle original, divertissant, horrible dans les situations qu'il propose mais toujours placées sous le signe de l'humour. Encore un film qui ne donne pas une bonne image du sud profond des USA mais les amateurs de cinéma horrifique apprécieront.


LE TRAILER :



Disponible en DVD et BR chez ESC DISTRIBUTION
A noter que sur mon DVD, les sous-titres français sont décalés de quelques secondes par rapport aux phrases prononcées par les acteurs, ce qui rend la vision du film en VOSTF assez pénible.






Du même réalisateur :

CONTINENT OUBLIE - LE