RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 4.2
(5 votes)
Allbreck, Jano et Rosentock, trois chercheurs en phénomènes paranormaux aguerris, vont devoir faire équipe avec le commissaire Maza, futur retraité pour cause de problèmes de santé, afin de tenter d'expliquer des événements singuliers qui se sont produits dans le quartier de Gran Buenos Aires, en Argentine. Ensemble, ils essaieront de comprendre, par exemple, pourquoi un enfant récemment décédé est revenu finir son déjeuner chez sa mère ou encore d’élucider le mystère d’autres voisins entendant des bruits dans leur évier, en provenance des murs, mais également de sous leur lit…



L'AVIS :

Présenté comme le premier film d'horreur argentin paranormal, Terrified n'est pas de prime abord vraiment une nouveauté du genre. Il rappellera pour certains "Simetierre", la franchise "Paranormal activity" ou d’autres emprunts à James Wan ("The conjuring") ou encore Shimizu ("Ju On"). Toutefois, le scénariste/réalisateur s’il ne cache pas ses influences, sait manier une caméra et le prouve durant une première partie où il se jouera des codes narratifs habituels et vus tant de fois dans les productions hollywoodiennes ! Ainsi, non content de nous montrer parcimonieusement des apparitions paranormales par différents biais, Demian Rugna, le metteur en scène, s'ose à une construction chronologique particulièrement bien pensée à base de flashbacks alternant avec des retours au présent pour mieux nous rendre compte des étranges phénomènes se manifestant auprès des habitants de tout un quartier. En jouant ainsi avec la structure pour entretenir la tension, Rugna évite les moments répétitifs et nous plonge dans une histoire anxiogène à souhait se dévoilant peu à peu, à mesure que la hantise s’intensifie, et même lorsque nous avons un moment de pure exposition, il reste suffisamment vague pour que le mystère reste captivant et terrifiant. Tout n’a pas à être expliqué, car nous sommes investis dans le moment et dans les personnages.



Les effets visuels sont également efficaces et voir une force malveillante se manifester sous diverses formes est très bien pensé d’autant que ces manifestations changent ou évoluent en fonction de l’effort émotionnel que subissent les protagonistes ! Le mélange d’atmosphère et d’émotion est également accentué par l’intrigue, nous captivant alors que le réalisateur s’attarde sur des plans d’eau tourbillonnant dans les égouts, des fissures dans le mur ou des espaces ouverts encadrés derrière des personnages au premier plan. Le tout est sublimé par une bande-originale avec des sons parfois stridents qui font franchement frissonner et produisent un malaise quasi palpable.



Passé une première partie vraiment flippante et intrigante, Terrified va faire le curieux choix de se transformer en presque huis clos autour des scientifiques âgés venus étudier la provenance de ces événements surnaturels dans les maisons des victimes sous la supervision de la police. Malheureusement, en montrant ces scientifiques qui ont l'air d'en savoir bien plus qu'ils ne veulent bien le dire réaliser tout un tas d'expériences pour déterminer la nature du mal, Rugna se tire une balle dans le pied car le rythme devient hyper lent et cette baisse de régime va complètement amoindrir notre intérêt. De plus, aucun background concernant ces spécialistes du paranormal n’est abordé, si bien qu’aucune identification n’est possible ! Certes, l’intervention du commissaire Maza est la bienvenue car le personnage a du charisme et malgré les clichés qu’il véhicule (un flic un peu bougon qui approche de la retraite, avec une maladie qui sera certainement exacerbée par la peur, qui a une histoire romantique avec l'une des femmes impliquées…), ce protagoniste restera notre guide à travers la folie ambiante car il proposera des réactions naturelles qui susciteront la peur et apporteront parfois un soulagement comique, par rapport au côté trop solennel des scientifiques en fin de vie ! Malgré ce flic haut en couleur, l’ensemble ne sera jamais aussi dynamique qu’au tout début du métrage et ce, nonobstant quelques apparitions spectrales de bonne facture. Et ce n’est pas un twist final qu’on jugera trop facile qui viendra redresser la barre, bien au contraire ! Quel gâchis !



Ce film d’horreur argentin dont la trame était basée sur une résurgence du sombre passé argentin dans un Buenos Aires actuel, commençait très bien avec une maison angoissante, des phénomènes paranormaux bousculant le quotidien de tout un quartier avec des apparitions spectrales hostiles qui nous prenaient véritablement aux tripes. Puis le château de cartes commence progressivement à s’affaisser avec ce groupe de trois personnes âgées d’horizons différents venues poursuivre l’enquête avec leurs moyens et l’aide du commissaire Maza. Mais c’est là que le métrage se perd car (hormis pour le flic en fin de carrière très charismatique) en plus d’un manque d’éclaircissement quant au passé et aux motivations des protagonistes pouvant susciter une once d’empathie, le film devient très lent si bien que le réalisateur ne peut plus compter que sur quelques jump scares pour nous surprendre ! Et ce n’est pas cette fin bâclée sortant de nulle part qui va nous laisser sur une bonne impression ! Quel dommage, car on sent qu’il y avait un véritable potentiel tout le long d’une première partie angoissante au possible !







Dans le meme genre :

THE PACT
SHUTTER


Du même réalisateur :