RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Genre
beat'em all

Systeme
PS4

Developpeur
Sony Santa Monica

Annee
2018

Votre note: -
Moyenne: 6
(1 vote)


Vivant en ermite dans les contrées du Nord, Kratos doit s'occuper de son fils Atreus et organiser les funérailles de sa femme. Cette dernière voulait que ses cendres soient dispersées au sommet de la plus haute montagne. Kratos part donc avec Atreus accomplir les volontés de sa défunte épouse. Mais les dieux nordiques ne l'entendent pas de cette façon...

L'AVIS :

Après six aventures qui nous ont placé dans la peau de Kratos, nous ont fait massacrer des milliers de monstres et affronter les dieux de l’Olympe, que pouvions-nous attendre d’un nouveau God of War sur console next-gen, hormis un gain en terme visuel ? Zeus et ses potes sont tous morts, déchirés, démembrés par les Lames du Chaos de Kratos, désormais seul et unique dieu à régner sur l’Olympe. Quelles nouvelles aventures le studio Santa Monica allait-il nous faire vivre, quelle histoire allait-il imaginer pour tenir la comparaison avec les épisodes cultes de cette licence débutée en 2005 sur Playstation 2 ?

Les premières bandes-annonces donnaient quelques indices. Kratos, fatigué de tant de batailles et d’affrontements épiques, s’est retiré dans les contrées du Nord et vit en ermite dans une simple cabane de bois, perdu au milieu d’une forêt enneigé. Les Lames du Chaos ont disparu, il ne porte plus qu’une hache dans le dos. Et il a un fils ! Atreus. Une douzaine d’années pour ce petit bonhomme dont on ne sait rien, dont on ignore qui est la mère. L’histoire semble donc basée sur la dure relation père / fils de premier abord et le décor semble nous indiquer que Kratos n’en a pas fini avec les dieux, du moins ceux des légendes celtiques cette fois. Odin, Thor et compagnie vont-ils venir se mesurer à Kratos ? Et si oui, dans quel but ? Bref, notre intérêt après avoir vu quelques images ou essai de gameplay était monté d’un bon cran et on avait hâte de tester ce nouveau God of War qui s’annonçait sous les meilleurs auspices.



Bien nous en a pris puisque, et ce ne se sera pas une surprise pour vous, lecteurs / gamers qui arpentent les sites consacrés au monde du jeu vidéo, ce God of War 2018 est tout simplement une pure merveille, un plaisir vidéoludique qui place la barre très haute, notamment en terme de narration et d’émotions. Mais je vous rassure, vous aurez aussi du combat bien bourrin !

L’histoire de Kratos et d’Atreus vous comblera à tout point de vu, tant les créateurs du jeu ont placé une grande majorité de leurs efforts dans cette relation conflictuelle et guère aisée. Kratos est un dieu mais son fils ne le sait pas. Il lui cache la vérité depuis sa naissance, essayant juste de vivre paisiblement. Le début du jeu nous fait comprendre que la femme de Kratos et donc la mère d’Atreus vient de mourir et qu’il faut préparer son enterrement. Déjà là, l’émotion nous saisit à la gorge lors de cinématiques magnifiques qui nous font ressentir toute la tristesse d’Atreus face à cette épreuve. Les dernières volontés de sa maman décédée étaient que ses cendres soient dispersées au plus haut sommet de la montagne de cette contrée. Voilà donc pour ce qui est de la trame principale : trouver ce plus haut sommet et y verser les cendres de la défunte. Un trajet qui va permettre au père et au fils de mieux se connaître, de mieux s’apprivoiser. Vous le verrez, Kratos n’est pas toujours très tendre avec son fils, on a même parfois envie de lui dire « hey Kratos, lâche-le un peu le gamin merde ! ». Les sentiments d’Atreus envers son père ne sont pas simples non plus et certains dialogues très bien pensés nous feront prendre conscience de l’évolution qui est en train de se dérouler devant nos yeux entre ces deux personnages.

Bien sûr, ce très long voyage ne sera pas de tout repos et bien des complications vont venir agrémenter le trajet de Kratos et d’Atreus et par la même occasion, le nôtre.

Car il semblerait bien que certains dieux du coin connaissent la vérité sur la nature même de Kratos et veulent lui chercher des noises. Des dieux et tout un bestiaire de monstres qui vont des elfes noirs aux trolls, des dévoreurs d’âmes aux loups monstrueux et j’en passe. Un bestiaire qu’il va falloir combattre évidemment, à la seule force de notre hache. Rassurez-vous, cette dernière est magique et peut-être constamment améliorée via un arbre de compétence à débloquer au fur et à mesure de notre progression. Il en va de même pour Atreus qui dispose d’un arc que l’on peut également faire évoluer via des compétences. Notre fils tout mignon et tout gentil va même nous donner de sérieux coup de main avec ses flèches lors des affrontements. Les amateurs de « beat’em all » trouveront peut-être que l’aspect « beat’em all » justement est un peu moins mis en avant dans ce God of War. C’est peut-être vrai dans un sens mais honnêtement, les combats contre certains monstres sont vraiment épiques, notamment quand on enclenche la touche R3 pour les finir. Et puis les créateurs du jeu ont pensé à tout puisque dans l’un des mondes de cette aventure, il ne sera question que de défis de combats (six au total, avec difficulté facile, difficile et impossible) dans lesquels votre manette va bien vous chauffez les doigts. En gros, c’est le « défi des dieux » des épisodes précédents qui a été intégré à l’aventure ! Malin !



Et puis dois-je vous parlez des terribles valkyries qui peuplent les différentes régions de la carte ? Vous en aurez huit à combattre afin de leur prélever leur casque avant de pouvoir aller au « conseil des valkyries » pour affronter leur reine. Et là, ce n’est même pas la peine de tenter le combat si votre niveau d’équipements n’est pas à la hauteur, c’est la mort en cinq secondes assurées. Déjà que les huits valkyries vont vous donner du fil à retordre mais leur reine, c’est carrément un combat qui va durer dans les 6 à 10 minutes qui vous attend, puisqu’elle possède les attaques de toutes les autres valkyries. En gros, si vous voulez gagner contre ce boss ultime, Kratos devra avoir un équipement de niveau 8, bardé de gemmes runiques et avec ses deux armes améliorées au maximum sous peine de défaite perpétuelle !

Deux armes ? J’ai bien dit deux armes ? Bah, on n’a pas que la hache ? Eh non, vous allez pouvoir à un moment du jeu avoir une seconde arme à votre disposition, améliorable via un arbre de compétence également. D’ailleurs, on peut même dire une troisième arme car j’ai oublié de mentionner que Kratos est aussi équipé d’un bouclier améliorable et bien utile pour contrer certaines attaques. Vous avez peut-être deviné quelle est la nature de cette seconde arme de combat dont je parle ? [SPOILERS]Oui, vous l’avez compris, on va avoir droit aux retrouvailles entre Kratos et ses fameuses Lames du Chaos et alors là, je peux vous dire que la cinématique dans laquelle on va les retrouver vont vous faire quasi avoir les larmes au yeux si Kratos est l’un de vos personnages préférés ! J’en ai encore des frissons rien que d’en parler ! C’est assurément LA meilleure séquence du jeu en terme émotionnelle. Rien que pour voir cette séquence, il faut jouer à God of War[FIN SPOILERS]

Outre l’histoire principale et les nombreux combats qui vous attendent, le monde nordique sacrément vaste qui vous attend dans ce jeu vous réserve plein d’autres activités à accomplir : vous devrez faire des quêtes secondaires, aller à la recherche de coffres divers et variés, tuer les 51 corbeaux qu’Odin a placé pour vous surveiller, trouver des tas d’artefacts, chercher des trésors, aider des esprits récalcitrants à trouver le repos et j’en passe. Impossible de s’ennuyer tant il y a des choses à faire. Les énigmes, les casse-têtes et les phases de plates-formes sont également de la partie pour une expérience riche en contenu et qui vous promet des dizaines d’heures de pur bonheur !



Que dire encore sur God of War si ce n’est de vous précipitez dessus toute affaire cessante ? Ok, Red Dead Redemption 2 et Assassin’s Creed Odyssey vous font de l’œil mais ne passez pas à côté de ce jeu magnifique qui mérite totalement toutes les éloges que vous avez pu lire ici et là. Il bénéficie en plus d’une magnifique partition, apparemment très simpliste dixit le compositeur lui-même, mais qui soutient de manière très intelligente phases de combats ou séquences basées sur l’émotion.

Niveau conseil, je vous en donne un : n’hésitez pas à faire l’aventure principale en priorité et une fois cette dernière terminée, vous pourrez revenir dans tous les niveaux du jeu grâce aux portes temporelles et accomplir tâches secondaires ou récoltes d’artefacts. Faisant ainsi, vous aurez tout de même débloqué un nombre très conséquent de compétences pour Kratos et Atreus, obtenu des équipements intéressants pour résister aux ennemis et donc augmenter le niveau de votre personnage pour aller tenter l’aventure dans d’autres contrées plus complexes, qui vous permettront d’obtenir des objets encore plus intéressants. De toute façon, vous verrez que vous ne pourrez pas franchir certaines zones d’entrée de jeu donc faire l’histoire principale est hautement recommandée pour obtenir le matos nécessaire pour débloquer ces zones inaccessibles.

God of War mérite donc la note la plus élevée sur notre site car c’est vraiment l’un des jeux les plus magnifiques auquel j’ai joué. Acheter une console PS4 juste pour jouer à ce jeu ? Assurément ! Ah oui, une fois l'aventure principale terminée, n'oubliez pas de retourner dans votre maison, une cinématique de fin vous y attend et elle va vous laisser sans voix ! Vivement la suite !!


6/6 - Stéphane Erbisti



Dans le meme genre :