RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Genre
Stratégie

Systeme
XBOX 360

Developpeur
Firaxis Games

Annee
2012

Votre note: -
Moyenne: 5
(1 vote)


Confrontés à une menace extraterrestre, les gouvernements de la Terre s'allient pour former une organisation paramilitaire secrète chargée de neutraliser l'ennemi inconnu. Son nom : le projet XCOM. En tant que commandant, vous menez les forces armées de défense dans un combat sans précédent pour repousser l'invasion extraterrestre.


AVIS

“Deux possibilités existent : soit nous sommes seuls dans l'univers, soit nous ne le sommes pas. Les deux hypothèses sont tout aussi effrayantes.”

C'est sur cette citation de Arthur C. Clarke que s'ouvre XCOM: Enemy unknown, remake du UFO : Enemy unknown de 1994. Avec une réponse aussi rapide que terrible : non, nous ne sommes pas seuls... et nos voisins ne sont pas vraiment animés d'intentions bienveillantes à notre égard. Votre rôle face à cette invasion inédite : commander le XCOM, alliance internationales de pays ayant mis leurs ressources, leurs personnels et leurs espoirs entre leurs mains. Autant vous dire que vous n'avez pas le droit à l'erreur.



XCOM se divise en deux parties : une phase de gestion et une phase de combats. Pour la première, vous devrez donc diriger votre base, en assignant à vos scientifiques de nouveaux projets de recherche, en développant de nouvelles technologies, en choisissant les salles à construire, le tout avec un budget serré dépendant directement du soutien que vous apportent les pays rattachés au projet XCOM. Autant vous dire que vous ne manquerez pas de travail, et vous remarquerez très vite l'importance de certains choix : omettez par exemple de construire des salles de liaison, et vous ne pourrez plus construire de satellite vous permettant de protéger un pays et d'obtenir en échange de précieuses ressources... ce qui pourra entraîner l'augmentation de son indice de panique, et à terme son retrait du conseil.

De même, face à une menace sans cesse plus puissante et résistante, il ne faudra pas oublier de développer les armes, les technologies aliens étant bien plus évoluées et destructrices que les fusils humains. Le tout, évidemment, en étant constamment mis sous pression par les attaques extraterrestres dans le monde entier. Là encore, il s'agira d'abord d'un choix stratégique : vous aurez souvent le choix entre trois missions, dans trois pays distincts, pour trois récompenses différentes... sachant que la panique augmentera fortement dans les deux pays que vous aurez laissés de côté.



Sur le terrain, vous n'aurez pas non plus le droit à l'erreur. Après avoir formé votre équipe de 4, 5 ou 6 soldats, répartis en plusieurs classes (le Sapeur, chargé de soutenir ses équipiers en les soignant ou en les dopant, le Sniper, le Commando spécialisé en combat rapproché et le Grenadier expert en armes lourdes), vous serez largués dans une des zones de combat (en plein forêt, en ville, sur une autoroute, dans un vaisseau alien préalablement dégommé par vos unités aériennes, etc.) avec différents objectifs à remplir : massacrer purement et simplement tous les extraterrestres de la zone, exfiltrer un allié, protéger les civils, désamorcer une bombe... Les situations sont assez variées pour éviter d'être redondantes, d'autant que les ennemis évoluent au fil de votre progression.

Ainsi, si vous rencontrerez d'abord les traditionnels "petit-gris", ceux-ci laisseront rapidement la place à des menaces bien plus terribles, comme les énormes Goliath ou les terrifiants Chrysalis. A chaque situation, à chaque ennemi, à chaque environnement sa stratégie, avec des combats au tour par tour souvent exigeants et qui ne tolèrent pas la moindre erreur : laissez un soldat à découvert, ou laissez l'ennemi vous contourner, et c'est la mort quasi-assurée. De quoi y réfléchir à deux fois avant de lancer votre Commando préféré seul dans la mêlée avec sa bite et son couteau...



XCOM : Enemy unknown fait partie de ces jeux où l'on apprend grâce à ses (nombreux) échecs, où l'expérience permet de véritablement progresser, où la victoire se mérite et a une saveur toute particulière (évitez quand même de jouer en Facile, ce serait dommage). Des combats délicats, de la gestion exigeante, un scénario intéressant : voilà de quoi passer des dizaines d'heures à essayer de sauver la planète, et de passer outre des cinématiques parfois ratées (l'animation de vos collègues à la base est lamentable).

5/6 - Steeve Raoult



Dans le meme genre :

ARMY OF DARKNESS DEFENSE
LUMIèRE SUR