RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Kiah Roache-Turner

Scénariste
Kiah Roache-Turner, Tristan Roache-Turner

Date de sortie
2014

Genre
zombies

Tagline


Cast
Jay Gallagher
Bianca Bradey
Leon Burchill
Keith Agius


Pays
Australie

Production


Musique
Michael Lira

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 3.6
(5 votes)
Une météorite s’est écrasée sur la planète. Elle est à l’origine d’une épidémie qui a transformé la population en zombies. Barry et sa soeur Brooke font partie des survivants. Elle se fait kidnapper par un groupe de paramilitaires. Barry part à sa recherche à travers le désert infesté de morts-vivants, au volant de sa voiture de combat...



Il aura fallu aux frères Roache-Turner plus de 4 ans pour concrétiser leur volonté de réaliser un film de zombies. Quatre ans pour que, après un tournage compliqué et une campagne de financement participatif, Wyrmwood sorte enfin, dans un paysage horrifique déjà surpeuplé de zombies. La bonne nouvelle, c'est que Kiah et Tristan ont eu beaucoup d'idées pour démarquer leur film des autres. La mauvaise, c'est qu'elle ne sont pas toutes bonnes.

"Entre Mad Max et The Walking dead", nous annonce curieusement la campagne promotionnelle (le DVD se contente d'une comparaison un peu plus pertinente en citant L'Armée des morts), Road of the dead nous plonge au coeur d'un monde envahi par les zombies à la suite d'une chute de météores. Un point de départ assez classique, tout comme la première partie du film qui nous présente les futurs héros confrontés au début de l'invasion, avec l'obligation de se défendre contre leurs proches. Classique donc, mais efficace, avec des scènes horrifiques plutôt réussies.



Le film va néanmoins très rapidement jouer la carte de la décontraction, tant dans son approche badass du massacre de zombies (les héros, sous de lourdes armures, enchaînent les headshots par dizaines) que dans certaines idées dont la plus réjouissante est clairement celle liée aux carburants : alors même que les énergies fossiles sont subitement devenues inefficaces, les personnages vont rapidement découvrir une source alternative qui donnera lieu à certaines situations formidables.



L'autre originalité du film sera hélas bien moins convaincante : à base de savant fou franchement irritant et de pouvoirs psychiques un peu grotesques, elle vient vraiment parasiter le film. TOUS les passages chez le docteur maboul sont d'une lourdeur affligeante, et l'idée du contrôle des zombies tombe vite à plat. D'ailleurs, globalement, les tentatives d'humour se soldent par des échecs réguliers (Benny est rapidement agaçant).



Côté visuel, on appréciera le soin apporté aux images ainsi qu'aux maquillages, nous offrant des zombies très réussis et un monde post-apocalyptique crédible. On sera par contre moins convaincu par une réalisation multipliant les effets de styles hasardeux, et un scénario laissant trop de places aux incohérences et aux ficelles scénaristiques. Cela n'empêche pas Road of the dead d'être une excellente surprise, bien plus sympathique que la plupart des oeuvres mettant en scène des zombies ses dernières années malgré un budget très réduit. On ne pardonnera pas pour autant les nombreux défauts du film, mais son rythme et quelques idées brillantes en font une oeuvre à se procurer pour les amateurs de zombies !

Disponible en DVD chez KMBO






Du même réalisateur :