RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Auteur
Fabien David

Editeur
Soleil

Date de sortie
2007

Nombre de pages
48

Langue
Français

Couleur
Oui



Votre note: -
Moyenne: 3
(1 vote)


20 décembre 1968 : un couple d'amoureux est froidement abattu par un homme. 4 juillet 1969 : une femme et son amant sont pris pour cible selon le même mode opératoire. L'amant réussit à survivre. Une heure après, un inconnu téléphone à la police et affirme être l'auteur des morts violentes qui endeuillent San Francisco. Il envoie même un message codé à la presse et dit s'appeler "le Zodiaque". Pour la police, l'enquête va s'avérer des plus complexes, surtout pour l'inspecteur O'Shea...

L'AVIS :

Avec 37 meurtres (supposés) à son actif entre 1968 et 1978 et une identité qui n'a jamais été dévoilée, le Zodiaque reste un cas d'école dans les annales des enquêtes criminelles américaines. Jamais arrêté ni inquiété, le Zodiaque a fait régner la terreur sur San Francisco et mis la police sur le qui-vive.

Le tome 1 de la collection "Dossier tueurs en série" lui est donc consacré. Le scénariste relate certains faits et place l'intrigue selon différents point de vue : celui du tueur, celui des victimes et celui de la police.

On assiste alors à des scènes de meurtres, à la vie des futures victimes ou à la progression de l'enquête.

Plusieurs dessinateurs se succèdent au fil des planches mais l'ensemble reste cohérent, notamment grâce à l'encrage et aux couleurs qui permettent de conserver une certaine homogénéité. Des couleurs qui tirent principalement sur le sépia et qui confère à l'oeuvre un aspect documentaire, à l'image des planches 22 et 23, au découpage quasi cinématographique.

Si l'ensemble reste agréable à lire, on regrette tout de même de ne pas en apprendre plus sur le Zodiaque, à commencer par le choix de son nom par exemple. De même, les théories sur son identité, développées au fil des années, nous sont simplement énoncées en fin d'ouvrage. "Zodiac Killer" reste donc une sympathique entrée en matière sur le sujet et donne envie de se documenter pour en savoir plus.

3/6 - Stéphane Erbisti
LUMIèRE SUR