RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Auteur
Didier Convard

Editeur
Glenat

Date de sortie
2009

Nombre de pages
56

Langue
Français

Couleur
Oui



Votre note: -
Moyenne: 4
(1 vote)


Abbaye de Vauluisant. François 1er, venu en ces saints lieux dissimuler aux regards des hommes et de l'Histoire une toile inédite de Léonard de Vinci, poursuit le récit des événements qui poussèrent le peintre à croiser le chemin d'un étonnant tueur...

L'AVIS :

Suite et fin de ce récit mystérieux qui va nous donner la réponse que les lecteurs du tome 1 attendent : pourquoi le grand Leonard de Vinci est-il investit d'une mission vengeresse qui le pousse à commettre des crimes horribles, prélevant le visage de ses victimes ?

L'action de ce second tome reste en Italie mais change de ville. Exit Milan, place à Vérone et Florence, toujours aussi dessiné par Gilles Chaillet qui peaufine les détails architecturaux pour nous immerger totalement dans le récit.

Si nous avions appris l'identité du "voleur de visage" dans le tome 1, nous savons qu'il reste à Vinci deux personnes à éliminer. L'intérêt de ces meurtres est de le voir utiliser ses inventions pour parvenir à ses fins : un casque de scaphandrier lui permettant de respirer sous l'eau, une armure d'acier ou une aile volante.

Le suspense est savamment entretenu ici car le chef de la police de Milan est demandé à Venise et à Florence pour poursuivre son enquête et ses soupçons concernant Leonard de Vinci sont de plus en plus sérieux.

La révélation de la motivation qui pousse de Vinci à commettre ses exactions font basculer le récit dans un "rape &revenge" sordide et l'utilisation de Mona Lisa en victime est très astucieuse, apportant aux lecteurs une interrogation supplémentaire sur La Joconde.

Un bon diptyque de Didier Convard donc, que j'ai bien apprécié même si je lui préfère sa saga du "Triangle Secret".

4/6 - Stéphane Erbisti