RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Genre
FPS

Systeme
PS4

Developpeur
Ubisoft

Annee
2015

Votre note: -
Moyenne: 5
(1 vote)


Alors qu'il survole l'Himalaya, Ajay Ghale est victime d'un crash qui le laisse sans aucune armes. Voulant retrouver le pilote, il décide d'explorer cette région inconnue et découvre qu'elle est régentée par les membres de la secte de Yalung. Ces derniers semblent chercher une antique relique. Malheureusement pour Ajay, ce ne sera pas la seule menace qui rôde en ces lieux inhospitaliers...



L'AVIS :

Dernier DLC consacré à l'excellent Far Cry 4, "La Vallée des Yétis" est un petit bijou que je recommande à tous les fans des aventures d'Ajay Ghale. Et contrairement au DLC "Escape From Durgesh", Ubisoft ne s'est pas foutu des joueurs avec "La Vallée des Yétis" et leur offre une sorte de mini-Far Cry 4, avec une aventure haute en couleurs et en adrénaline, d'une durée d'environ 6 à 8h en fonction de votre habileté au combat et de votre envie d'explorer entièrement cette nouvelle carte ou de trouver tous les coffres au trésor.

Mini-Far Cry 4 disais-je car ce DLC vous propose donc une nouvelle carte à explorer, des compétences à acquérir à nouveau grâce à vos point d'XP, des armes à débloquer, des peaux à trouver pour confectionner et améliorer votre équipement, des tas de quêtes annexes à remplir et bien sur des missions participant au scénario lui-même. La taille de la carte est vraiment correcte et pour 15 euros, on n'est vraiment pas volé sur la marchandise vu tout le contenu à faire.



La trame de l'histoire principale est plutôt intéressante puisqu'elle met en lumière la secte de Yalung. Dans Far Cry 4, vous deviez retirer 50 masques de Yalung pour arrêter le tueur en série qui régnait dans la région. Malheureusement, une fois les 50 masques retirés, on n'en savait pas plus sur ce dernier. Avec "La Vallée des Yétis", on apprend qu'il y a une secte composée de centaines de membres dévoués à la divinité Yalung. Ce sont ces membres qui vont composés, entre autre, la principale menace dans ce DLC. Vous rencontrerez ces fanatiques un peu partout lors de vos déplacements, ainsi que dans des camps à la difficulté de capture plus ou moins élevée. Les animaux dangereux sont aussi de la partie et viendront toujours vous mettre des bâtons dans les roues. Comme l'indique le titre du DLC, les abominables yétis seront aussi de la fête et leur coriacité en feront des ennemis redoutables et terrifiants.

Concept astucieux, l'aventure scénarisée d'Ajay se déroule sur cinq jours. Chaque jour, vous aurez une mission à remplir et vous pourrez également chasser ou participer à des quêtes afin de vous renforcer. Vous possédez un campement qu'il faudra fortifier grâce aux quêtes annexes et ce, afin de pouvoir espérer passer la nuit et d'être vivant pour le jour suivant. Car oui, la nuit n'est pas votre ami dans "La Vallée des yétis". Chaque nuit, les hordes de Yalung vont venir s’abattre sur votre campement afin de vous liquider. Votre camp offre des accès aux quatre points cardinaux, d'où la nécessité de les renforcer avec des pièges, des barils explosifs, des mitrailleuses que vous débloquerez en remplissant les quêtes annexes. Trois vagues d'assauts ont lieu chaque nuit et évidemment, la difficulté augmente jour après jour et votre dextérité sera mise à rude épreuve, surtout lors des deux dernières nuits où les yétis viendront aussi semer le trouble dans le campement !



Avec ses sublimes décors enneigés, ses animaux locaux, ses véhicules, sa bonne utilisation de la verticalité (le grappin est souvent mis à contribution lors de vos déplacements), son dynamisme, son scénario, son concept de l'histoire en cinq jours et sa bonne durée de vie, "La Vallée des yétis" est une authentique réussite qui vous rivera des heures devant votre écran et qui nous fait retrouver la magie de Far Cry 4, se montrant même parfois supérieur au jeu principal. Une fois l'aventure principale terminée, les concepteurs ont pensé aux explorateurs en herbe et vous offriront un beau cadeau pour récompenser vos efforts !

"La Vallée des yétis" ? A acheter les yeux fermés !

5/6 - Stéphane Erbisti



LUMIèRE SUR