RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Auteur
Sir Arthur Conan Doyle

Editeur
Le livre de poche

Date de sortie
1902

Nombre de pages
288

Langue
Français

Couleur
Non



Votre note: -
Moyenne: 5.4
(5 votes)


Une malédiction pèse sur les Baskerville, qui habitent le vieux manoir de leurs ancêtres, perdu au milieu d'une lande sauvage : quand un chien-démon, une bête immonde, gigantesque, surgit, c'est la mort. Le décès subit et tragique de Sir Charles Baskerville et les hurlements lugubres que l'on entend parfois venant du marais, le grand bourbier de Grimpen, accréditent la sinistre légende. Dès son arrivée à Londres, venant du Canada, Sir Henry Baskerville, seul héritier de Sir Charles, reçoit une lettre anonyme : " Si vous tenez à votre vie et à votre raison, éloignez-vous de la lande. " Malgré ces menaces, Sir Henry décide de se rendre à Baskerville Hall, accompagné de Sherlock Holmes et de son fidèle Watson...

L'AVIS :

Certainement l'aventure la plus connue du célèbre détective Sherlock Holmes et de son assistant, le docteur Watson. Une histoire captivante, plusieurs fois adaptée au cinéma, la plus réussie étant sdans conteste la version de Terence Fisher de 1959, avec Peter Cushing dans le rôle du détective et Christopher lee dans celui de Sir Henry. La version de 1939 est également de grande qualité.

Evidemment, si on a vu ces adaptations, on perd un peu de la magie entourant ce mystérieux chien des Enfers venus faire subir une malédiction sur la famille Baskerville. Néanmoins, la lecture du roman s'avère on ne peut plus plaisante et le style de Conan Doyle est vraiment très agréable à lire et le romancier sait y faire pour nous conter mystères et péripéties machiavéliques.

L'intrigue est vraiment bien construite et fait naître un suspense prenant et un intérêt grandissant chez nous, lecteurs, qui tentent, tel Sherlock Holmes, de déceler des indices afin de déméler les dessous de cette affaire on ne peut plus originale, et teintée de fantastique qui plus est, ce qui n'est pas pour me déplaire.

La capacité d'analyse du détective est évidemment légendaire et ses déductions ici ne contrediront pas cet état de fait. Autre point positif, le décor même de l'intrigue, à savoir la Lande, ses brumes, ses marécages mortels, et ses habitants qui paraissent bien louches pour certains. De quoi alimenter les conversations et mettre en exergue notre pouvoir de déduction.

Il faut également noter que Sir Arthur Conan Doyle se permet dans ce roman une petite excentricité qui donne un petit plus à l'ouvrage : celle de faire disparaître son héros au profit de son compagnon, le docteur Watson, et ce, durant plusieurs chapitres, l'histoire étant alors racontée par le journal que tient le docteur Watson. Je vous rassure, le grand Sherlock Holmes réapparaîtra avant le dénouement afin de faire toute la lumière sur la légende (ou pas ?) du chien des Baskerville !

Bref, si vous aimez les enquêtes policières mâtinées de fantastique, celle-ci est faite pour vous !





5/6 - Stéphane Erbisti
LUMIèRE SUR