RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Genre
shoot'em up

Systeme
PlayStation

Developpeur
Capcom

Annee
2000

Votre note: -
Moyenne: 4
(6 votes)


Un an s’est écoulé depuis la capture du Dr Kirk et la première aventure dans laquelle Regina luttait pour survivre dans un monde infesté de dinosaures. Des recherches à Edward City sur une nouvelle forme de Tri-énergie ont été poursuivies de manière confidentielle. L’accident était inévitable. Edward City disparaît soudain mystérieusement et se voit remplacé par une jungle préhistorique. Une mission de sauvetage commence alors dans le but de récupérer les survivants et les données sur la Tri-énergie. Disposant d’une artillerie lourde, seuls Regina et Dylan ont une idée de ce qui les attend…


Sorti en 2000, Dino Crisis 2 est un peu à Dino Crisis ce qu’Aliens, le retour de James Cameron était à Alien, le huitième passager de Ridley Scott : une suite directe, dans le même univers, avec le même personnage principale (Ripley d’un côté, Regina de l’autre), mais qui choisit de décupler l’action en multipliant la menace et en y opposant une puissance de feu impressionnante. Car si Dino Crisis n’était pas avare de dinosaures et d’affrontements, Dino Crisis 2 va le faire passer pour un film contemplatif.

Dès la cinématique d’introduction, le ton est donné : on y voit un groupe de soldats entourés par des dizaines de velociraptors qu’ils dézinguent à grands coups de mitrailleuses et autres fusil à pompe. Le jeu suivra exactement ce schéma. Simplifiant le gameplay du premier épisode (adieu les soins à combiner), il nous place dans un shoot’em up au milieu des dinosaures. Regina et son nouveau collègue au charisme inexistant (Dylan) vont ainsi évoluer de segment en segment, de salle en salle, en abattant des dizaines de dinosaures.



Assumant pleinement cette approche, le jeu instaure même un système de points : chaque créature massacrée nous en ramène un certain nombre, qui pourra être plus élevé en cas de « contre » ou de « combo ». Ces points nous serviront ensuite à acheter de nouvelles armes, à les améliorer, histoire de varier les plaisirs : du pistolet, de la mitrailleuse, du fusil à pompe, du lance-flammes, du lance-roquettes, du lance-missiles, du sabre…Vous aurez l’embarras du choix pour éliminer les nombreuses espèces présentes dans le jeu, dans des décors plus variés que l’unique centre scientifique puisqu’on traversera principalement une jungle et en environnement urbain.

Car si le premier volet comportait peu d’espèces, Dino Crisis nous offre un peu plus de créatures préhistoriques : en plus des raptors, des pteranodons et du T-Rex, nous rencontrerons ainsi des Triceratops, Compsognathus, Allosaurus, Giganotosaurus, Mosasaurus, Oviraptors ou autres Plesiosaurus. Des créatures mises en avant dans certains passages au gameplay différent : Dino Crisis 2 nous propose ainsi quelques séquences aquatiques, en véhicules ou même des phases de tir à la Time Crisis où il faudra, en vue à la première personne, terrasser les nombreux assaillants.



Bref, ce second volet de la saga "Dino Crisis" prend le contre-pied du survival horror qu’était le premier en nous offrant un jeu d’action pur et dur, où des soldats surentraînés et suréquipés dégomment des centaines de dinosaures. Une vraie réussite, même si l’on regrettera que le jeu soit trop court. Un défaut néanmoins amoindri par le vrai potentiel de rejouabilité (on se replonge avec plaisir dans le massacre de dinosaures pendant quelques heures).

5/6 - Steeve Raoult



Dans le meme genre :