RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Auteur
Arthur Bernède

Editeur
Kindle

Date de sortie
1927

Nombre de pages
219

Langue
Français

Couleur
Non



Votre note: -
Moyenne: 5
(2 votes)


Il y a un fantôme au Louvre ! C'est du moins ce que déclare l'un des gardiens qui a vu un mystérieux individu, tout de noir vêtu, apparaître et disparaître sans laisser de traces. Peu de temps après, le gardien en chef est retrouvé assassiné. Le jeune reporter Jacques Bellegarde voit dans cette histoire l'occasion d'écrire un brillant article pour son journal et il décide de mener sa propre enquête. Dans le même temps, il doit subir les excès de jalousie de sa fiancée, Simone Desroches. Une nuit, il décide de se faire enfermer au Louvre pour guetter celui qu'on nomme Belphegor. Ce dernier l'attaque mais il est perturbé dans son agression par Chantecoq, le roi des détectives. Avec l'aide de Jacques, Chantecoq, épaulé également par sa fille Colette qui en pince pour le jeune reporter, va tenter de démasquer le fantôme du Louvre...

L'AVIS :

Rédigé en 1927 par Arthur Bernède, à qui l'ont doit également le personnage de Judex, Surcouf, Mandrin ou Vidocq entre autre, "Belphegor" est l'un de ses écrits les plus célèbres, notamment en raison de son adaptation pour la télévision en 1965 sous forme de quatre téléfilms qui firent frémir la France entière.

"Belphegor" est un roman policier hautement recommandable. Le style de Bernède est simple, assez direct, il ne s'encombre pas de descriptions minutieuses et ne développe pas vraiment la psychologie de ses personnages, privilégiant le rythme et l'action mais également le suspense.

Il n'y a aucun aspect "fantastique" dans Belphegor, tout est rationnel malgré certains événements et l'enquête de Chantecoq se suit agréablement, parvenant néanmoins à nous tenir en haleine et nous réservant bien des surprises lors des révélations finales. La découverte de l'identité de Belphegor m'a surprise, je ne l'ai pas vu venir. Evidemment, comme dans tout bon roman policier, plusieurs suspects nous sont présentés et c'est comme d'habitude celui auquel on s'attendait le moins qu'échoie le rôle du méchant de l'histoire !

Les protagonistes principaux nous sont assez empathiques, principalement Jacques Bellegarde et Colette. L'histoire d'amour naissante entre nos deux tourtereaux est très fleur bleue mais elle passe bien dans le déroulement de l'histoire et nous permet de reposer nos neurones qui veulent, comme Chantecoq, déméler les dessous de cette mystérieuse affaire.

Bref, Belphegor est un roman à découvrir pour qui aime les intrigues policières à rebondissements, les mystères inquiétants et les méchants charismatiques.



4/6 - Stéphane Erbisti