RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Auteur
Max Brooks

Editeur
Le Livre de poche

Date de sortie
2006

Nombre de pages
535

Langue
Anglais

Couleur




Votre note: -
Moyenne: 5.3
(4 votes)


La guerre des zombies a eu lieu, et elle a failli éradiquer l’ensemble de l’humanité. L’auteur, en mission pour l’ONU – ou ce qu’il en reste – et poussé par l’urgence de préserver les témoignages directes des survivants de ces années apocalyptiques, a voyagé dans le monde entier pour les rencontrer, des cités en ruines qui jadis abritaient des millions d’âmes jusqu’aux coins les plus inhospitaliers de la planète.
Jamais auparavant nous n’avions eu accès à un document de première main aussi saisissant sur la réalité de l’existence – de la survivance – humaine au cours de ces années maudites. Prendre connaissance de ces comptes rendus parfois à la limite du supportable demandera un certain courage au lecteur. Mais l’effort en vaut la peine, car rien ne dit que la Zème Guerre mondiale sera la dernière.


L'AVIS :

Après le fabuleux « Guide de survie en territoire zombie », Max Brooks s’intéresse à un conflit imaginaire ayant opposé les hommes et les zombies. Il prend pour l’occasion le rôle d’un agent de la commission Post-traumatique de l’Organisation des Nations Unies, chargé de rédiger un rapport sur la Guerre des zombies, et va donc recueillir de nombreux témoignages relatant les origines de l’épidémie, avec quelques incidents isolés, puis l’évolution mondiale de la catastrophe avant que les humains ne réussissent enfin à s’organiser et à repousser les zombies.

Le récit se présente donc sous la forme de témoignages, regroupés en chapitres (Premiers symptômes, La Faute, La Grande Panique, Retournement de situation, Première ligne, Autour du monde et ailleurs, Guerre totale et Adieux), où les témoins évoquent les horreurs qu’ils ont vu ou auxquelles ils ont participé. Certaines anecdotes sont ainsi formidables, comme la survie de l’équipage d’un sous-marin ou les hypothèses sur le destin de la Corée du Nord. Des actes parfois héroïques, où certains individus que rien ne destinait à survivre font faire preuve d’une inventivité et d’un courage formidables.

L’imagination et le sens du détail de Max Brooks s’allient dans un récit au rythme soutenu, variant les genres horrifiques, de l’épouvante des premières pages au survival en passant par le thriller politique, l’action ou la guerre. Le livre est même parfois très amusant, parfois émouvant, et on se surprend à s’attacher à certains personnages malgré leur faible présence dans le livre.

Continuité parfaite du Guide de survie en territoire zombie, dont il retranscrit les conseils dans ce faux compte-rendu étrangement réaliste, s’inspirant autant de la gestion des pandémies récentes que des œuvres de fiction (les films de Romero, bien entendu), World War Z est donc une œuvre majeure pour les amateurs de zombies, aussi intelligente qu’agréable à lire. Une vraie réussite, une nouvelle fois, pour Max Brooks.

6/6 - Steeve Raoult