RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Auteur
Steve Mosby

Editeur
Sonatine

Date de sortie
2008

Nombre de pages
415

Langue
Français

Couleur
Non



Votre note: -
Moyenne: 5
(1 vote)


Mark Nelson, inspecteur de police, intègre l’équipe de John Mercer, pointure dans le métier à la limite de la légende aux yeux de Nelson. Celui-ci remplace un collègue de Mercer ayant perdu la vie deux ans auparavant au cours d’une affaire de tueur en série. Un tueur qui prend pour cible des couples et qui en tue un sur deux. Après deux ans d’absence, le tueur refait surface et enlève un jeune couple. Mercer et Nelson n’ont que quelques heures pour les retrouver sains et saufs...

Structure étonnante et originale : à chaque chapitre, son personnage et le décompte des heures avant la mort des victimes.

Nous suivons le déroulement de l’intrigue à travers les yeux et les pensées des différents protagonistes principaux de l’histoire. Mêlant réalité et fiction, on se heurte souvent à des passages mettant en scène des voyages oniriques impressionnants et cauchemardesques par l’écriture poétique de Steve Mosby.

John Mercer, sa femme Eileen Mercer, Mark Nelson, Jodie, Scott, Kevin Simpson… Tous ces personnages sont attachants, des caractères propre à chacun et surtout un passé plus ou moins obscure. Au fil de l’enquête, chaque personnage se dévoile peu à peu et leur passé sera une pièce de plus, du puzzle que le tueur portant un masque de diable construit.

Pourquoi enlever un couple et en tuer un sur deux ? Dans quel but ? Pour prouver quoi ? D’après le témoignage des survivants, le diable joue à un jeu : Le jeu de l’amour.

Il torture ses victimes pour obtenir une chose précieuse. Mais quoi ? Jusqu’où irait-on pour l’être aimé ? Quelle est la signification de ces dessins étranges laissés sur les lieux des crimes par l’assassin ? Pourquoi revenir après deux ans de silence ? Est-ce un fou ? Est-ce réellement le Diable ?

Toujours plus de questions, auxquelles Mercer, Nelson et le reste de l’équipe s’efforcent tant bien que mal d’apporter des réponses concluantes et surtout efficaces pour coincer ce tueur. Un monstre qui, en plus de jouer avec ses victimes, joue aussi avec Mercer. Celui-ci en est persuadé mais pourquoi ?

La plume est légère, captivante, sûre et sans prétention. Pas de bla-bla inutile, Steve Mosby arrive à nous faire ressentir la moindre émotion en quelques lignes. Les descriptions des lieux, l’atmosphère qui s’en dégage, les pensées tourmentées de tous ces personnages, les rêves : tout est écrit d’une remarquable plume. Le livre happe notre esprit en quelques lignes et celui-ci ne sera libéré qu’à la fin de l’intrigue. Une véritable obsession de savoir qui, comment et pourquoi…

Digne des plus grands thrillers, la pression est palpable au fil des pages. L’auteur nous tient en haleine jusqu’à la fin. Le lecteur n’est jamais réellement sûr de comprendre ce qui se trame avant les dernières lignes. De rebondissements en rebondissement… Le lecteur se laisse porter par l’intrigue, se surprenant parfois à s’agripper à une conjecture qui prend vie, mais qui s’évapore en quelques pages pour en laisser place à une autre…

A dévorer !

5/6 - Stéphanie Aveline
LUMIèRE SUR