RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Auteur
Guillaume Pic

Editeur
Guillaume Pic

Date de sortie
2012

Nombre de pages
48

Langue
Français

Couleur
Non



Votre note: -
Moyenne: 4
(2 votes)


Guillaume Pic est un vidéophage et pour fêter ses quarante ans, voilà qu'il décide de se faire lui-même un cadeau : concevoir un fanzine sur le cinéma qu'il aime et faire partager sa passion !

Sommaire :

- Edito

- Guide de l'utilisateur

- Dossier : the Montpellerian's Touch
Blackaria
The Hunt

- Coffret Destination Mars
Les envahisseurs de la planète rouge
24 heures chez les martiens
Flight to Mars
Red planet Mars

- Chroniques diverses
Arachnid
Mutants
Samoa, reine de la jungle
L'esclave de l'Orient
Au delà de la gloire

- L'étrange lucarne volume 1
Masters of horror : Vote ou crève

- Les dossiers brûlants du Vidéophage
Le festival des Maudits Films 4ème édition

- Le cinéma de genre expliqué à ma grand-mère

- La bibliothèque interdite
La saga de madame Atomos vol 1


Nouveau venu dans l'univers du fanzinat, décidément très actif ces derniers temps (et qui s'en plaindrait ?), Guillaume Pic propose avec ce premier numéro de Les chroniques d'un vidéophage, un fanzine des plus attractifs, qui ne se prend pas au sérieux tout en proposant des textes sérieux et rigoureux. Entendez par là que l'auteur nous fait partager sa passion et ses coups de coeur de façon simple et clair, sans entrer trop dans de l'analytique fouillé mais préférant laisser parler son coeur de fan de ciné de genre. Il vous expliquera pourquoi il aime "Arachnid", pourquoi il trouve que "L'esclave de l'Orient" n'est pas formidable, sans fioritures ni concessions. Le fanzine se dévore agréablement, se montre intéressant avec un bon dossier consacré au festival des Maudits Films (compte-rendu, interview) et se pare d'un lexique de termes techniques souvent entendus dans les discussions entre initiés mais qui peuvent paraître incompréhensible aux néophytes ! Que ces derniers se rassurent donc, Guillaume ne les a pas oublié et leur explique ce que veut dire "giallo", "rape and revenge", "catégory III", "Shakycam", "Director's cut" et j'en passe. Avec son format A4, tout en noir et blanc (penser à la couverture couleur pour le N°2 !), une présentation solide et une belle iconographie, Les chroniques d'un Vidéophage N°1 réussi son coup d'essai !

4/6 - Stéphane Erbisti
LUMIèRE SUR