RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Genre
Tir

Systeme
Wii

Developpeur
Sega

Annee
2008

Votre note: -
Moyenne: 5
(8 votes)


Des monstres assoiffés de sang, des zombies et autres animaux génétiquement modifiés sont lâchés dans la nature et sèment la panique. Il est temps pour vous de zigouiller du mutant et du mort-vivant afin d’éviter que la Terre sombre dans le chaos!


Ah, « the house of the dead » : certainement l’une des plus grosses licences de jeux de shoot sur rail (les fameux « time crisis like »). Vous savez, cette catégorie de jeux de tir où la caméra bouge pour vous et où l’on vous demande uniquement d’être vif et précis dans vos dégommages d’ennemis, sans jamais se soucier de vos mouvements!
Sorti sur borne d’arcade en 1996 avant d’arriver deux ans plus tard sur la console de salon Saturn et sur PC puis sur d’autres supports vidéoludiques les années suivantes (Dreamcast, Xbox), « the house of the dead » compte déjà dans ses rangs 4 épisodes au moment où il revient sur Wii avec deux opus : « the house of the dead 2 and 3 return » et « the house of the dead : overkill ».

Une console Wii qui a déjà à ce moment quelques bons petits titres de rail shooters, en témoignent des « ghost squad » ou « resident evil : umbrella chronicles » pour ne citer que deux des premiers natifs sur la console familiale de Nintendo (qui donneront naissance à plusieurs autres titres parfaitement adaptés pour cette console avec son système de wiimote).



C’est donc avec « the house of the dead 2 and 3 return » que la saga arrive sur Wii. Comme son nom l’indique, il s’agit là ni plus ni moins d’un portage des opus 2 et 3 de la saga à succès, à quelques détails près (deux trois modes de jeux font leur apparition, comme par exemple un mode de jeu « extrême » rajoutant une pincée de difficulté au jeu).

Graphiquement, et c’est peut-être là que le jeu pourra décevoir certains gamers, « the house of the dead 2 and 3 return » n’a subi aucun lifting de la part des développeurs, chose qui marque d’autant plus sur « house of the dead 2 », forcément plus daté.

Cependant, le fun que procure le jeu de Sega fait rapidement oublier ces graphismes has-been. Car malgré un scénario banal, il faut bien reconnaitre que « the house of the dead » est un jeu de tir facile d’accès (pas de prise de tête à l’horizon) et fort bien adapté sur Wii. Les commandes répondent parfaitement bien et l’utilisation d’un pistolet ou d’un Wii zapper (sorte de mitraillette conçue par Big Ben et Nintendo) apporte un plus indéniable dans l’immersion (oui, votre rédacteur ici présent n’a pu s’empêcher, dès l’achat de la console de jeu nippone, de se procurer un pistolet et un zapper pour les jeux de tir : une catégorie de jeux qu’il ne faut surtout pas ignorer sur Wii).
La possibilité de jouer à deux en même temps sur le même écran (l’un à gauche et l’autre à droite) rajoute un plus indéniable au jeu de Sega.



Lancé en plein Venise dans le deuxième opus, vous aurez à votre disposition un gun pour dégommer les divers monstres vous sautant dessus : une arme simple à utiliser et au temps de réponse immédiat. Doté d’une difficulté raisonnable, cet opus vous confrontera donc à des monstres de tous types (momies, morts-vivants mais aussi animaux mutants tels que chauve-souris, chouettes, crapauds…) aisni qu’à des séquences de sauvetage de civils.
Comme tout bon « the house of the dead » qui se respecte, le scénario est divisé en chapitres et un score vous est donné (ainsi qu’à votre coéquipier si vous jouez à deux) à la fin de chacun d’eux. A noter que selon vos shoots et vos performances, vous serez dirigés vers des niveaux différents au sein d’un même chapitre, ce qui allonge la durée de vie très faiblarde de cet opus (plusieurs chemins sont possibles).
Quelques petits défauts, non dérangeants en soi, sont toutefois constatés dans ce second volet comme par exemple les graphismes quelque peu vieillis (voir avant), l’absence de sous-titrages en français (ils auraient pu traduire les dialogues comme dans l’opus suivant) ou encore la répétition de certains boss (qui reviennent parfois à deux reprises alors que nous aurions préféré peut-être en voir d’autres…).

Dans le troisième opus, des différences notables sont perçues dès les premières secondes de jeu. Plus beau, traduit en français (quelle joie pour ceux ne comprenant pas l’anglais) et présentant un panel d’ennemis plus varié, « the house of the dead 3 » est également plus difficile. Une difficulté accrue en raison de deux facteurs : le gun de l’opus précédent changé par un fusil à pompe (temps de réaction plus lent) et quelques boss bien plus compliqués à battre.
Plus question de sauvetage de civils ici, vous aurez à la place des séquences pour sauver votre partenaire en prise avec des monstres. La possibilité de choisir le futur niveau est également une petite nouveauté bienvenue (on peut à présent se dire : je commence par les boss les plus compliqués pour finir par les plus simples et vice-versa).



Quoiqu’il en soit, la saga des « the house of the dead » sur Wii est toujours aussi gore et trash, avec ses litres de sang vert et rouge versés sur le macadam, et déjantée avec ses dialogues funs et ses situations parfois exagérées.
On regrette cependant une durée de vie bien courte (compter une poignée d’heures, et je suis large, pour finir les deux épisodes). Heureusement, le fun que ces derniers procurent dans les parties à deux fait que l’on refera le jeu à plusieurs reprises.
A vos pistolets et zappers donc!

4/6 - David Maurice



Dans le meme genre :