RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Genre
Survival Horror

Systeme
Pc

Developpeur
Infogrames

Annee
1992

Votre note: -
Moyenne: 5.8
(9 votes)


Dans Alone in the Dark, le joueur a le choix d’incarner deux personnages : le détective privé Edward Carnby ou bien Gloria Allen, la femme qui a demandé à Carnby d’accepter une mission : se rendre au château de Derceto, qui appartenait à son oncle Jeremy Hartwood, afin de retrouver un vieux piano qui se trouverait au grenier. Mis à part le look masculin ou féminin du personnage, la suite de l’histoire sera identique quelque soit votre choix. Une fois entré dans le château de Derceto, le personnage va vite s’apercevoir que celui-ci abrite des hôtes peu recommandables, des créatures terrifiantes et très dangereuses...



L'AVIS :

1992. Infogrames sort sur PC un jeu vidéo d’un tout nouveau concept pour cette plate forme. Graphismes 3D, angles de vues gérés par l’ordinateur, scénario mixant aventure, action et fantastique, le jeu se basant sur les écrits du grand Howard Philips Lovecraft.
Le jeu est donc une aventure fantastique dans un bel environnement en 3D (les graphismes sont complètement dépassés aujourd’hui !) où le joueur doit trouver des objets, en déplacer d’autres, lutter contre les créatures à l’aide des poings, des pieds, d’un fusil, d’une épée, et, idée très intéressante, lire des messages ou des ouvrages durant ses recherches. Livres de magie, journal de Jérémie Hartwood, lettres contenant des indices, ainsi que le fameux Nécronomicon cher à Lovecraft, on se retrouve vraiment dans la peau d’un enquêteur.



L’ambiance sonore restitue une atmosphère assez réussie et on se retrouve vite totalement immergé dans l’aventure. L’unité de lieu est le château et de nombreuses pièces sont à visiter au cours du jeu. Le rythme du jeu est assez lent, mais il faut quand même activer lorsqu’on est attaqué par une créature. Certaines astuces permettent parfois d’éviter un combat, comme dans la première séquence du jeu ou le fait de déplacer une armoire devant une fenêtre empêchera un monstre d’entrer !



Bref, pour les amoureux de jeu d’aventure et les passionnés de l’écrivain Lovecraft, je ne peux que vous conseiller de vous replonger avec délices dans le monde lugubre du manoir de Derceto...

5/6 - Stéphane Erbisti