RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Romain d'Huissier

Scénariste
Gregory Sacré

Date de sortie
2006

Genre
court métrage

Tagline


Cast
Jérémie Roussinet
Fanny Baudet
Gregory Sacré


Pays
France

Production


Musique
/

Effets spéciaux



Cliquez pour noter..
Xavier rencontre monsieur X, qui vient lui remettre de nouveaux papiers d'indentité afin qu'il démarre une nouvelle vie. Une nouvelle vie qui lui permettra de disparaître aux yeux de Mathilde, sa petite amie. Mais celle-ci ne l'entend pas de cette manière...



Vous avez trouvé "Audition" et "Hostel" un peu long à démarrer? Le nouveau court-métrage de l'association rémoise Varock Films est fait pour vous !
En 9 minutes et 39 secondes sans trop de bla-bla, "Un homme nouveau" va droit à l'essentiel, sans s'attarder sur de pseudo romances qui ne feraient que ralentir le rythme. Car dans un film d'une durée aussi courte, le rythme, c'est vachement important. Il faut emmener d'entrée le spectateur dans un univers, pour qu'au final, il se dise "mince, c'est déjà fini ?". Mission remplie ici.



Ce court est issu d'un petit défi plutôt sympa que se sont lancés les deux principaux protagonistes de l'association Varock, à savoir Grégory Sacré ("Cloaque") et Romain d'Huissier. Un défi fort simple mais très intéressant à relever : mettre en image le scénario de l'autre, en un seul jour de tournage ! C'est donc Romain qui a du mettre ses talents de réalisateur au service du scénario encore bien barré de Grégory, qui cumule les clins d'œil à des films références.

"Un homme nouveau" est découpé en trois actes :

Premier acte : la rencontre avec monsieur X.
Cet acte peut faire penser à "Pulp Fiction", pas seulement à cause des nombreux gros mots qui l'émaillent, mais c'est directement ce film qui m'est venu en tête. Félicitation à Grégory pour sa première apparition en tant qu'acteur, j'ai trouvé que c'était lui qui s'en sortait le mieux. Son texte, même s'il n'est pas très intéressant, est dit de façon très spontanée et vivant, ça ne fait pas "récité" (reproche souvent fait aux films amateurs, mais bon, faut se rappeler aussi que ce ne sont pas des professionnels…). Par contre, désolé Romain, mais filmer un dialogue de trois-quarts, c'est certes inhabituel (quoique…) mais perso, j'accroche pas trop. Ca ne met pas en valeur le comédien, même si on sent bien que Xavier se fout royalement de ce que raconte monsieur X et qu'il veut juste récupérer ses papiers vite fait bien fait…
Bref, une entrée en matière amusante, avec ce personnage de monsieur X assez décontracté, au langage et aux idées plutôt graveleuses, et qui m'a donc fait penser à Samuel L. Jackson dans "Pulp fiction".



Deuxième acte : mauvaise conscience.
Xavier, notre "homme nouveau", a donc tous les papiers nécessaires à sa nouvelle identité. De retour chez lui ou dans un nouvel appart (ce serait plus logique), il se met à penser à Mathilde, la petite amie qu'il désire fuir. S'incruste alors des flash-back en noir et blanc superbement filmés, qui apportent vraiment une touche très "pro" à ce court. J'irai jusqu'à dire que ce sont ces séquences qui m'ont le plus marqué, de part la très bonne réalisation encore une fois, mais également par l'ambiance qu'elles génèrent, avec l'apport d'une musique en parfaite adéquation avec les images. Après un petit effet de surprise que je ne dévoilerai pas ici, nous passons au troisième et dernier acte.

Troisième acte : une preuve d'amour.
Nous en sommes à 4 minutes 25 secondes et nous allons enfin faire connaissance avec Mathilde. Elle est interprétée par Fanny Baudet, que d'aucun trouvera fort charmante, et qui est excellente dans son rôle. Moins à l'aise que Grégory pour les dialogues, l'actrice se révèle particulièrement bonne dans ses expressions de visage, avec sourire diabolique et pervers. L'environnement de la scène m'a fait penser à l'excellent "Tesis" d'Alejandro Amenabar, la suite des événements se rapprochant plus d' "Audition" et d'"Hostel" mais je n'en dirais pas plus…
Dommage par contre qu'il n'y ait pas plus d'effets sanglants, mais je rappelle que le défi consistait à réaliser le film en une journée seulement, ce qui explique les plans "à l'économie" niveau horreur graphique. Romain, à quand la version "extended and unrated" ??



Ce dernier acte est encore entrecoupé par des flashes-back en noir et blanc du plus bel effet et qui donnent des indices sur les motivations de Mathilde. Petit reproche à l'acteur incarnant Xavier, exprimer un peu plus de douleur n'aurait pas été de trop. Mais ça passe quand même bien dans l'ensemble.

"Un homme nouveau" est donc une bonne surprise, et se laisse voir agréablement. Lui reprocher son manque de gore serait ridicule au vu des conditions de tournage. Et puis, tout le monde sait depuis "Massacre a la tronconneuse" que la suggestion est parfois plus efficace que le choc des images.

Avec ce court-métrage, Romain d'Huissier a pour ma part réussi son défi haut la main !

Disponible en téléchargement libre à l'adresse suivante :
http://varock.free.fr/Projets/homme_nouveau/homme_video.htm






Du même réalisateur :