RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 4.2
(10 votes)
Si vous avez un stock de dinosaures en plastique datant de votre enfance, surtout ne les jetez pas. Envoyez les plutôt à "Bret Piper – je tourne avec des jouets et je l'assume - 015 58 Etats-Unis." … Me voilà bien embêté, comment remplir la partie "histoire" de la rubrique ? Bien. Hum. Alors c'est l'histoire d'une femme barbare. Celle-ci doit affronter la dure vie de l'enfer des dinosaures… Comment ce n'est pas suffisant comme résumé ? Je ne vais pas en plus leur trouver un scénario, des gens sont payés pour ça (ou devraient l'être)!!



Les limites de l'absurdité viennent d'être repoussés très loin par Mr Bret Piper ! Vraiment très très loin.

Pour comprendre le bonhomme voici ce qu'il vous faut :

1 – Une certaines quantité de dinosaures en plastique (avec des articulations, cela vous rendra la tâche plus aisée).

2 – Un acteur genre playboy italien, qui joue aussi bien qu'un caniche atteint de coliques néphrétiques, mais qui, contrairement au caniche, exhibe un torse musclé et passablement poilu.

3 – Une jolie actrice, acceptant de montrer ses seins au moins deux fois dans le film (donc, tant qu'à vous rincer l'œil, autant en trouver une avec des jolies attributs).

4 – Des plaques de verre et une jolie boîte de peintures. Ajoutez-y quelques mètres de grillage, et du papier journal.



Maintenant que vous avez tous les ingrédients nécessaires pour faire un film (!), il est temps de passer aux travaux manuels !

Faites des décors douteux en papier mâché. Pas la peine de se compliquer la tâche, faites ceux-ci grossièrement.
Ensuite, peignez sur vos plaques de verre quelques paysages insipides (un château au lointain, des volcans…). Vous placerez le tout devant la caméra au moment de tourner.



Vous êtes prêts à tourner ? Parfait, lâchez vos acteurs sur le plateau, ils se débrouilleront très bien par eux-même. De toutes façon, le dialoguiste s'est cassé la jambe avant de venir, le film sera donc plus ou moins muet…

Afin de diversifier l'action, pensez à faire intervenir régulièrement les dinosaures. Il n'est pas nécessaires que ceux-ci apportent quoi que ce soit à l'histoire (quelle histoire ? le scénariste était avec le dialoguiste au moment de l'accident). Par contre, pour rendre le suspense insoutenable, ils est préférable qu'ils boulottent un ou deux humains.

Tout semble en ordre… ne vous restera plus qu'à couper le film et y ajouter une bande sonore.



Pour la bande originale, empruntez le synthé à trois notes de votre petit frère, cela suffira amplement. (Aïe, trois notes, mais laquelle choisir ?!)

Le plus dur reste à venir, vous faire distribuer. Mais là encore – PAS DE PANIQUE, il y a Troma.

Lloyd Kaufman a dû déceler du génie dans le métrage de Piper… Effectivement, dans son style, "Nymphoid Barbarian In Dinosaur Hell" se révèle être un véritable éclair de génie… que vous ne pourrez apprécier que si vous avez un sens de l'humour à toute épreuve, ou si vous en êtes à votre troisième litre de bière.

Burp !