RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Robert Harmon

Scénariste
Eric Red

Date de sortie
1986

Genre
thriller

Tagline


Cast
Rutger Hauer
C. Thomas Howell
Jennifer Jason Leigh


Pays
Etats-Unis

Production


Musique
Mark Isham

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 5
(24 votes)
Une route au beau milieu du désert californien. Nuit orageuse. Le jeune Jim Halsey convoie une voiture de Chicago à Los Angeles et prend un auto-stoppeur afin de tromper sa lassitude par un peu de conversation. Malheureusement l'homme qu'il vient d'embarquer (John Ryder) s'avère peu loquace et plutôt dérangé. Il déclare en effet à Jim que le précédent chauffeur l'ayant pris en auto-stop a fini découpé en morceaux par ses propres soins… et que Jim va subir la même chose. C'est le début d'une traque inlassable et parsemée de violence, qui va prendre l'air pervers d'une éducation au meurtre.



La première raison pour laquelle il faut voir ce film, c'est bien entendu Rutger Hauer. Il s'agit sans doute, avec Blade Runner (Ridley Scott) et La Chair et le Sang (Paul Verhoeven), de l'une de ses meilleures interprétations. Impavide, narquois et fiévreux, le personnage de John Ryder diffuse par la seule force du regard et du sourire un charisme impressionnant, dont les amateurs scrupuleux se demanderont à juste titre s'il n'a pas quelque peu inspiré Anthony Hopkins dans le rôle d'Hannibal Lecter.
On s'aperçoit rapidement que la relation entre le jeune conducteur et l'auto-stoppeur n'est pas seulement celle du chat et de la souris. Ce n'est pas tuer Jim que recherche John Ryder, mais plutôt le manipuler, l'influencer, le mettre dans un état tel qu'il n'aura pas d'autre choix, au bout du compte, que celui de l'extrême violence. Un passage de relais pervers que le film nous montre étape par étape, et qui constitue une deuxième raison de voir Hitcher.
Point faible du film cependant: des longueurs quelque peu ennuyeuses malgré une belle photographie du désert californien, et une seconde partie qui, en dépit l'originalité du sujet, vire au thriller de seconde partie de soirée sur TF1, avec course-poursuite en voitures et hélicoptère de la police…
On retiendra donc une idée originale ("The Hitcher" fut tout de même Grand Prix et Prix de la Critique au Festival de Cognac 1986), une ambiance stressante et un Rutger Hauer au meilleur de lui-même. Sans plus.








Du même réalisateur :

PEUPLE DES TENEBRES- LE