RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
John Fawcett

Scénariste
Karen Walton

Date de sortie
2003

Genre
loups-garous

Tagline


Cast
Emily Perkins
Katherine Isabelle
Kris Lemche
Mimi Rogers...


Pays
Canada

Production


Musique
Michael Shields

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 4.9
(13 votes)
Ginger et Brigitte sont deux sœurs inséparables, ensemble envers et contre tout. Dans leur ville, un monstre rôde que personne n'a jamais vu. Un soir, alors que les deux sœurs se promènent dans un parc, Ginger se fait attaquer par la bête. Débute alors une transformation qui entraînera les sœurs au-delà d'elles-mêmes...



*ATTENTION SPOILERS*

Malgré une scène d'intro somme toute assez classique, ce film est d'une rare intelligence comparé à d'autres mettant en scène des ados et de l'horreur. Le générique est composé de photos des deux sœurs jouant à être mortes de façon plus horrible l'une que l'autre. La séquence se termine dans la salle de classe où elles sont applaudies par tout le monde sauf le prof. S'ensuit alors la classe de gym où l'on réalise pleinement à quel point Brigitte et Ginger sont aliénées de leurs camarades. En effet, elles vivent dans leur propre petit univers, s'étant jurées fidélité jusqu'à la mort, une promesse qui sera mise à rude épreuve par les évènements. Elles ont un physique plutôt ingrat, aucun sens de style vestimentaire et ne s'intéressent qu'à ce qui se passe en elles-mêmes.

On note quand même dès le départ que Ginger, l'aînée, est plus ouverte et affirmée que sa petite sœur, qui semble avoir réellement peur du monde extérieur. Elles sont haïes par leurs camarades de classe et s'amusent à imaginer leurs morts bien sûr horribles. Lorsque Ginger est attaquée par le monstre qui terrorise la ville, elle se trouve à un stade particulièrement vulnérable dû à l'arrivée de ses premières règles, un fait dégoûtant à ses yeux et en rien arrangé par la curiosité humiliante de sa mère en plein repas familial ! Brigitte est témoin de l'agression et c'est elle qui réalisera que la bête était un loup-garou. Elle se lie avec Sam, le dealer de l'école, et ensemble, ils tenteront de trouver un moyen d'arriver à guérir Ginger. Sa transformation se fait petit à petit, commençant par quelques poils disgracieux qui poussent, des mèches de cheveux éclaircies, une dentition imposante, un début de queue en bas de la colonne vertébrale... Mais la plus spectaculaire est celle qui transforme Ginger de petite souris grise en jeune fille presque femme. Il s'avère qu'elle a un corps splendide et qu'elle n'a aucunement peur de se servir de sa sensualité fraîchement dévoilée. Ceci creuse l'écart entre les deux sœurs encore davantage, puisque Brigitte ne ressent rien de ce que ce ressent sa sœur, comme elle l'avait fait jusque là. Ginger n'y peut rien contre ses nouvelles impulsions mais elle garde assez de son humanité pour en être désespérée.

Là où le film démontre toute sa force est dans la fin, très touchante et révélatrice. Brigitte tente de devenir comme sa sœur entièrement transformée, mais elle en est incapable. Elle refuse alors de suivre sa sœur jusqu'au bout et se forge ainsi sa propre personnalité, au détriment de ce qu'est devenue Ginger. Les deux actrices sont épatantes d'humanité et parfaites en adolescentes confuses et cruelles. Mimi Rogers est également géniale dans son rôle de mère dépassée par la personnalité de ses enfants et qui détruit en croyant construire. Bizarrement, son rôle est complètement abandonné vers la fin, juste au moment où l'on a l'impression qu'elle comprend finalement très bien, comme si le réalisateur s'était dit que c'était une mauvaise idée. Le père est complètement effacé par les trois femmes de sa vie, mais on ressent bien que son rôle a été un peu exagéré, ainsi que celui de la mère, comme pour démontrer plus clairement les différences fondamentales entre les adultes " qui ne comprennent rien " et les ados nombrilistes dans leur auto-contemplation.

Bref, c'est un premier long-métrage plein de promesses pour la suite, avec une histoire crédible et qui ne se repose pas sur les FX pour attirer notre attention.

Le film eut une suite, tout simplement intitulée Ginger Snaps 2, et le chapitre 3 sera en fait la préquelle du premier film.






Du même réalisateur :