RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Brian Yuzna

Scénariste
John Penney

Date de sortie
1993

Genre
zombies

Tagline


Cast
Mindy Clarke
J. Trevor Edmonds
Kent McCord
Sarah Douglas
Basil Wallace...


Pays
Etats-Unis

Production


Musique
Barry Goldberg

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 4.2
(26 votes)
Curt Reynolds et Julie Walker mènent le parfait amour lorsqu'un accident de la route s'avère fatal pour la jeune femme. Curt emmène alors le corps de sa fiancée dans une base militaire dirigée par son père. Dans ce lieu hautement secret sont menées des expériences visant à ramener des cadavres à la vie au moyen d’un gaz nommé Trioxine. Si Curt parvient à réanimer sa bien-aimée, celle-ci se transforme peu à peu en zombie avide de chair humaine. Semant la terreur dans la ville, Julie trouve dans l’automutilation le moyen de canaliser ses pulsions cannibales…



L'AVIS :

Vous aimez les belles histoires d'amour tragique façon Roméo et Juliette ? Vous aimez les films de zombies ? Vous aimez les films gores qui ne lésinent pas sur les maquillages bien cradingues ? Alors Le Retour des Morts Vivants 3 est assurément fait pour vous ! Après l'excellent premier volet réalisé par Dan O'Bannon en 1985, qui mêlait comédie et horreur avec un brio certain, suivi par Le Retour des Morts Vivants 2 de Ken Wiederhorn en 1988 qui poussait encore plus loin l'aspect comédie pour un résultat moins fameux, la franchise semblait être à l'arrêt. Cinq ans plus tard, le réalisateur Brian Yuzna se retrouve aux commandes d'un troisième volet qui aurait pu très bien être un film totalement indépendant, avec un titre qui ne le rattacherait pas à la série. Mais les producteurs veulent un troisième épisode, il va donc falloir le faire. Yuzna a néanmoins le champ libre et on lui laisse une totale liberté sur le projet. Pas d'anciens acteurs à reprendre ou de références aux précédents volets à intégrer, si ce n'est la présence du fameux produit faisant revivre les cadavres, la Trioxine. Réalisateur plutôt doué dans le domaine du cinéma horrifique, puisqu'il a à son actif le délirant Society (1989) et La Fiancée de Ré-Animator (1989), ainsi que Douce Nuit, Sanglante Nuit 4 : L'initiation (1990), Brian Yuzna va collaborer à plein régime avec le scénariste John Penney pour offrir au public un film différent des deux premiers volets, misant nettement moins sur l'humour et lorgnant vers la love-story d'outre-tombe.



Un choix payant pour ma part puisque Le Retour des Morts Vivants 3 est, de loin, le meilleur épisode après le premier film de cette saga qui en comporte cinq à l'heure actuelle. L'idée d'une histoire d'amour tragique est l'élément clé du film et cette dernière est extrêmement touchante, grâce à la prestation des deux acteurs principaux, à savoir Melinda Clarke et J. Trevor Edmond, qui interprète respectivement Julie et Curt. La ravissante Melinda Clarke, qui avoue sans langue de bois ne pas apprécier les films d'horreur, est tout de même devenue une icône de ce type de cinéma grâce au rôle difficile de Julie justement. La jeune fille, rebelle et un peu punk dans l'attitude, va en effet être victime d'un accident de moto la laissant pour morte. Comme son petit ami est le fils d'un colonel travaillant sur la réanimation de cadavres à but militaire grâce à la Trioxine, la suite du scénario est vite trouvée : l'amoureux fou ne pouvant vivre sans sa dulcinée va alors s'infiltrer dans la base militaire grâce au badge V.I.P. de son papa et répandre la Trioxine sur la jolie morte, qui va reprendre goût à la vie. Comme la réanimation a lieu très rapidement après le décès, Julie va avoir dans un premier temps un comportement normal, bien éloigné de celui des expérimentations vues au début du film, nous valant déjà quelques effets gores bien sympathiques. Mais petit à petit, à l'image du génial Moi Zombie, Chronique de la Douleur d'Andrew Parkinson, film de 1998 qui ira encore plus loin dans le processus terrible de la transformation en zombie, Julie va ressentir les premiers changements dans son état de morte vivante et commencer à ressentir la douleur et surtout la faim. L'actrice va alors nous offrir une très bonne interprétation, puisant ses racines dans le comportement des droguées, et nous faire vivre toute la tragédie inhérente à sa nouvelle condition de mangeuse de cerveaux mais qui possède encore une conscience humaine très prononcée.



Pour lutter contre l'irrésistible envie de boulotter de l'humain, Julie s'adonne à la scarification et aux piercings extrêmes, ce qui aboutira à lui donner le look qui la rendue célèbre auprès des fans, celle d'une morte vivante ultra sexy, bardée de bouts de métal et de morceaux de verre plantés à même la chair, avec un collier lui traversant le cou, des tétons percés et des fils de fer lui traversant le bout des doigts. La scène où elle se dévoile avec ce look est un moment d'anthologie, la caméra de Brian Yuzna la collant au plus près du corps pour mieux nous faire admirer cette sublime créature qui en fera pâmer plus d'un ! Dire qu'on tombe tous amoureux de Melinda Clarke à ce moment est un euphémisme. Sa relation avec son chéri avant cette spectaculaire transformation est passée par diverses phases (amour / rejet) qui nous font prendre ces deux protagonistes en empathie. L'amour plus fort que la mort, c'est bien la thématique principale du Retour des morts Vivants 3 et c'est ce qui lui donne toute son originalité, avec une magnifique conclusion qui nous rappelle Roméo et Juliette. Mais rassurez-vous, même si le côté romance est fortement présent dans le film, Brian Yuzna et les équipes de maquillages / effets spéciaux n'ont pas oublié pourquoi ils étaient là et ils vont faire de leur mieux pour vous en donner pour votre argent niveau gore.



Malgré un budget très serré et une obligation de tourner vite et bien, avec parfois une seule prise et des longues journées de tournage épuisantes, Le Retour des Morts Vivants 3 ne lésine pas sur le gore outrancier et le manque de budget ne se ressent pas vraiment, puisque niveau gore et créatures dégoulinantes justement, c'est du tout bon ! Les différents zombies du film ressemblent à des monstres sortis tout droit de l'Enfer, et auraient très bien pu être le résultat des expérimentations du docteur Herbert West, le célèbre Ré-animator ! On est loin des morts vivants bleutés de Zombie ou des cadavres pourrissants de L'Enfer des Zombies par exemple. Créatures multiformes au look détonnant, zombie harnaché d'un exosquelette métallique, tête sur une colonne vertébrale mise à nue qui poursuit nos héros et j'en passe, c'est un véritable bestiaire hors du commun que nous propose Yuzna et ses équipes, le tout sur un rythme jamais défaillant et qui ne cesse de se dynamiser, notamment lors de la dernière demi-heure, véritable feu d'artifice de gore et de fureur. Série B sévèrement burnée, Le Retour des Morts Vivants 3 et sa love-story macabre mais toujours romantique est un petit classique 90's qui tire son épingle du jeu par son scénario et ses effets spéciaux ainsi que par la prestation incarnée de Melinda Clarke, élue zombie le plus sexy de l'univers ! Franchement un bon film d'horreur, généreux et divertissant, et qui se bonifie encore avec l'âge.

Disponible en combo DVD + BR chez LE CHAT QUI FUME

LE COMBO :
Digipack trois volets sous fourreau, disques sérigraphiés, c'est encore une superbe édition que nous propose l'éditeur. L'image HD est de toute beauté et nous présente le film en version uncut qui plus est. Le son DTS 2.0 est présent pour la VF et la VOSTF. Niveau bonus, on retrouve des tas de modules donnant la parole aux différents intervenants, comme les acteurs Melinda Clarke et J. Trevor Edmond mais aussi le réalisateur Brian Yuzna, le scénariste John Penney et l'équipe des FX entre autres. On trouve également le film présenté en mode 1.33 open matte, ainsi que deux commentaires audio, uniquement en VO par contre. Egalement au menu, la piste musique et effets isolée. De quoi rassasier les amateurs de ce film hautement sympathique...