RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



La jeune Heather voit le jour peu après Noël de l’année 75 dans l’état de Californie à San Diego. Très jeune, elle devient l’image d’emblèmes incontournables de la consommation américaine, et tourne de nombreuses publicités. Pour Mac Donald’s tout d’abord puis pour Matell en 1980 où elle devient le visage de la poupée la plus connue au monde, sur le packaging de "Ma première Barbie". Dans sa cinquième année, alors qu’elle attend sa mère dans les bureaux de la MGM, un inconnu s’approche d’elle pour lui demander son prénom. Heather fait remarquer à l’homme qu’elle n’a pas le droit de parler aux étrangers au moment même où sa mère la rejoint. L’homme se présente alors, il s’agit de Steven Spielberg.

A la recherche d’une fillette pour son prochain film intitulé "poltergeist", il est en quête d’une enfant de 6 ans. Heather passe un premier bout d’essai non concluant. Mais Spielberg, convaincu de son potentiel demande à la voir une seconde fois. Il lui demande alors de hurler le plus fort qu’elle peut. Heather s’exécute et termine son audition en larmes. Le réalisateur, conquis, lui offre le rôle de Carol-Ann sur le champs. Nous sommes en 1982 et elle tourne "poltergeist" qui fait d’elle une enfant star du jour au lendemain. A propos du film, Heather garde un souvenir de tournage particulièrement effrayant : la scène de la chambre où elle s’accroche au lit, tandis que les jouets sont aspirés derrière elle, fût un choc pour l’enfant. Très marquée, elle est tombée dans les bras de Spielberg en pleurant et en le suppliant de ne pas avoir à retourner la scène. Après la sortie de "poltergeist", Dominique Dunne qui incarne la sœur de Heather dans le film est assassinée par son ex-petit ami jaloux. C’est le début de ce que certains appelleront, une malédiction

Durant les 4 années qui vont suivre, Heather va se tourner vers la télévision, et tout d’abord avec une comédie "Masserati and the brain" où elle côtoie, pour l’anecdote, un certain Christopher lee. Sa notoriété est grandissante et on l’aperçoit alors dans plusieurs séries TV telles Matt Houston, CHIPS, ou bien encore "Happy Days" dans laquelle elle joue durant 12 épisodes jusqu’en 1983.
En 1986 elle tourne deux téléfilms, "Around the bend" et "Surviving", une dramatique.
C’est également l’année de la séquelle de "poltergeist". Pour Heather, "poltergeist 2" ne reste pas comme un excellent souvenir et juge le film comme le moins réussi de la trilogie.

L’année suivante, elle tourne "Our house" et "Still the beaver" avant d’accepter le tournage de "poltergeist 3", aux côtés notamment de Tom Skeritt (le Capitaine Dallas dans "Alien" c’est lui). Au cours de ce tournage, la mère de l’actrice Zelda Rubinstein meurt, et son rôle est écourté. La malédiction vue par certains dès le premier film continue et semble leur donner raison avec ce qui va suivre.
En janvier 1987, Heather tombe malade, et une méchante grippe est alors diagnostiquée. Malgré ses pieds et ses jambes gonflées, la mère d’Heather décide de l’emmener consulter à l’hôpital Kaiser pour un second avis. Le diagnostic tombe comme un couperet : Heather est atteinte de la maladie de Crohn, une inflammation chronique et cancéreuse de l’intestin. Sa mère fera un procès pour mauvais diagnostic initial. Mais il est déjà trop tard : Heather débute le tournage de "poltergeist 3" très affaiblie ; pourtant les autres comédiens diront plus tard ne s’être aperçus de rien, tant Heather semblait pleine de vie et adorable avec tout le monde. Entre deux jours de tournage, elle rentre chez elle, et le 1er février 1988, alors qu’elle prend son petit déjeuner dans la cuisine, elle s’effondre sur le sol de la cuisine. Prise de convulsions, elle est immédiatement conduite en ambulance à l’hôpital de San Diego, où elle décèdera quelques heures plus tard sur la table d’opération. Quelques scènes de "poltergeist 3" seront tournées avec une doublure, et le film lui sera dédié. Tom Skeritt, son partenaire dans le film, sera de ceux qui porteront son cercueil lors des funérailles.

Heather aimait les animaux comme beaucoup d’enfants de son âge, elle possédait d’ailleurs un Saint Bernard. Elle aimait rire aussi devant "The Benny Hill Show", sa série TV préférée, et regardait en boucle son dessin animé favori, "Dumbo" de Walt Disney. Cette petite puce faisait preuve également de beaucoup d’humour et de maturité. Aussi, ne déclarait-elle pas : "pourquoi les gens veulent-ils mon autographe ? ce n’est qu’une signature sur un bout de papier". Elle ne refusera d’ailleurs aucun autographe au cours de sa brève carrière. Spielberg confessera aussi le talent d’Heather à mémoriser 60 pages de script à l’heure. Elle arrivait sur le plateau et connaissait ses dialogues par cœur, une vraie professionnelle.

Celle que ses proches surnommaient affectueusement Bernie ou encore Heath, s’est donc éteinte dans sa 13e année (il y a 20 ans 5 mois et 1 jour aujourd’hui), laissant derrière elle le visage d’une adorable fillette blonde qui aura marqué le cinéma de genre avec un seul rôle, celui de Carol-Ann.
Très proche de sa maman, Heather avant de s’éteindre sur la table d’opération exprimera l’essentiel ; ses derniers mots furent pour elle : "Maman, je t’aime".
Bouleversant, forcément.

Christophe JAKUBOWICZ
Le 2 juillet 2007.



Lionel Colnard
LUMIèRE SUR