RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Le jeune Joshua Daniel Hartnett voit le jour dans le Minnesota l’année de la sortie mondiale de "halloween, la nuit des masques".
Il acquiert très rapidement le goût du théâtre, en se produisant notamment dans des spectacles scolaires au cours de ses études. Originaire de San Francisco, il migre alors vers New-York pour y suivre l’enseignement de la State University afin de devenir comédien et dont il sortia diplômé en 1996. Ses débuts se feront dans la publicité, cursus presque classique pour tout jeune qui débute avant de se faire remarquer par la TV américaine et de rejoindre le casting de la série "Cracker".
Ses débuts au cinéma portent la marque d’une anecdote durant cette année 1998: c’est en effet le 20e anniversaire de "halloween, la nuit des masques", Josh vient d’avoir 20 ans et il fera donc ses débuts dans "halloween 20 ans après".

L’année suivante, il tourne dans "the faculty", sympathique métrage de Robert Rodriguez ("une nuit en enfer", "sin city") mettant en scène des étudiants confrontés à leurs professeurs quelques peu spéciaux…
Le jeune homme semble donc être promis à une carrière dans le fantastique, mais motivé par d’autres envies, il tourne également cette année là le sublime et dramatique "Virgin suicides" de Sofia Coppola, avec entre autres pour partenaire la délicieuse Kirsten Dunst ("Spiderman").

Dès lors, Josh témoigne d’une envie de toucher à tous les genres. Ce sont les prémices de l’année 2000 qui vont lui permettre d’accéder à la reconnaissance des professionnels et du public en rejoignant deux grosses productions : "Pear harbor" en 2001 puis "La chûte du faucon noir" en 2002. Les projets vont donc s’enchaîner et surtout se concrétiser : il tourne en 2002 une adaptation d’Othello de Shakespeare dans lequel il campe un jeune premier, puis s’essaie à la comédie romantique en 2003 avec "40 jours, 40 nuits" et "Wicker Park", version américaine de "l’appartement", initié par Monica Bellucci et Vincent Cassel.

Délaissant quelque peu les rôles d’ado qui le caractérisait à ses débuts, il enchaîne avec "Hollywood homicide", aux cotés d’Harrison Ford, un polar plutôt gentillet, avant de retrouver Rodriguez pour l’adaptation du comic-book "sin city".
Dans les projets immédiats, Josh ne va pas chômer puisqu’on va le retrouver successivement dans deux films pour l’année 2006. Tout d’abord "le dahlia noir" adapté du roman de James Ellroy, mais, et surtout… réalisé par … Brian De Palma ("furie", "carrie au bal du diable", "pulsions"...)
Puis ce sera "Slevin" aux côtés de Bruce Willis ("sin city") et Morgan Freeman ("seven") dans un film de gangsters.
L’année 2007 sera elle aussi riche pour le jeune acteur puisque se profilent déjà deux productions : "Resurrecting the champ", une dramatique où Josh campera un journaliste qui découvre une ancienne gloire de la boxe sous les traits d’un homme devenu sans-abri…
Puis il incarnera la légende du Jazz, le trompettiste Chet Baker, accroc à l’héroïne et qui se suicidera en 1988 ("The prince of cool")
Josh Hartnett a donc visiblement choisi la voie de la diversité, à travers des choix intelligents et judicieux. Un acteur à suivre de très près par conséquent.

Christophe JAKUBOWICZ
Le 20 juin 2006.



Lionel Colnard