RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Cette jeune femme au prénom chantant voit le jour sur les terres canadiennes le 03/12/1955 à Edmonton.
Elle fait ses débuts à la TV dès 1977 où elle va enchaîner les séries à succès. Et c’est rapidement qu’elle va flirter avec le fantastique puisque dès 1978 elle tourne dans la série "L’âge de Crystal", et l’année suivante dans "Battlestar Galactica".

Elle n’aura pas à attendre longtemps pour que le cinéma s’intéresse à elle car en 1980, elle décroche le premier rôle féminin dans un film qui allait combler toute une génération de jeunes fans : "Flash Gordon"
Dès l’année suivante, elle rejoint le casting de "Réincarnations" (Dead and buried) où elle incarne Janet Gillis, la fille du Sheriff en proie à des meurtres inexpliqués au sein d’une petite bourgade : un petit film de morts-vivants épatant, et cerise sur le gâteau, ponctué d’un twist final renversant.

Ce seront les deux seules véritables incursions de Melody dans le cinéma fantastique. Le reste de sa carrière se poursuit tout de même, mais principalement à la télévision dans des téléfilms ("Marilyn et Bobby", "Elvis") ou bien encore et toujours des séries avec des personnages plus ou moins récurrents.
Une apparition dans un épisode de "Dallas" en 1982 puis elle retrouve un succès planétaire (oui on peut le dire) avec la défunte série "Manimal", où elle incarne le Détective Brooke McKenzie et dont le héros masculin possède la faculté de prendre l’apparence de différents animaux. La technique du morphing utilisée dans cette série est en tout point remarquable et contribuera à sa réussite.

La fin des années 80 sera l’occasion pour elle de jouer encore dans quelques rares films passés inaperçus, hormis "The boy in blue" en 1986, inspiré de la vie de Ned Halan, joueur de football américain, où elle côtoie Nicholas Cage et David Naughton ("Le loup-garou de Londres")
La même année elle tourne un film d’aventure "Firewalker" aka le "Temple d’Or", avec pour partenaires Chuck Norris et Louis Gosset Jr ("Les dents de la mer 3") : un casting pareil à la recherche d’un trésor perdu Aztèque, ça fait mal, très mal même : échec commercial.
En 1989 elle tourne une première comédie "Speed zone" suivie d’une seconde en 1991 "Under surveillance". 1992 marquera sa dernière apparition au cinéma : "Landslide", un drame sur le douloureux sujet de l’amnésie.

Sa filmographie s’arrête en 1993, et depuis, Melody s’est engagée dans la lutte contre la toxicomanie en général. Elle est devenue d’ailleurs experte en la matière et officie régulièrement sur le terrain.
Malgré une carrière plutôt courte, et parsemée de choix pas toujours judicieux, Melody aura su tout de même obtenir à chaque fois des premiers rôles, en offrant à ses personnages une certaine légèreté. Comme une mélodie.

Christophe JAKUBOWICZ
Le 25/01/2006



Lionel Colnard