RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Né le 26 juillet 1928, Stanley Kubrick se passionne très tôt pour la photographie puis pour le cinéma. A 13 ans, il reçoit son premier appareil photo et il devient photographe pour un magazine à l'âge de 17 ans. Bientôt, c'est le cinéma qui l'attire et il passe ses soirées à regarder tous les films qui passent au Museum of Modern Art.

A 21 ans, il réalise son premier court-métrage, "Day of the Fight", puis ce sera "Flying Padre" en 1951. Sur ces deux premières réalisations mineures, il fait tout lui-même, du scénario à la réalisation en passant par le montage et le son.

En 1952, son ami poète Howard Sackler lui fournit le scénario de "Fear and Desire". Kubrick se met à économiser de l'argent, utilise celui qu'il a gagné en vendant ses premiers courts-métrages à la RKO, et réalise le film en 53. Avec l'argent récolté et en hypothéquant sa propre maison, il parvient à réaliser d'autres films, des films noirs, comme "Le Baiser du Tueur" ou l'excellent "Ultime Razzia" où son génie de la réalisation et des placements de caméra apparaît déjà.

Kirk Douglas remarque ses films et décèle un formidable potentiel. Il propose alors à Stanley Kubrick de réaliser "Les Sentiers de la Gloire", film de guerre sans concession sur les méfaits commis par des hauts dirigeants de l'armée. En 57, le film a de gros ennuis avec la censure.
Douglas est tellement satisfait par la réalisation de Kubrick qu'il fait encore appel à lui pour reprendre la place laissée par Anthony Mann sur le tournage de "Spartacus". Même si Kubrick n'a pas tout fait sur ce film, son succès phénoménal le hisse comme l'un de meilleurs réalisateurs au monde.

Kubrick ne pouvant bénéficier d'une totale liberté sur ses films, il part habiter à Londres en 1961. Là, il décide d'adapter le roman sulfureux de Nabokov, "Lolita", qui décrit les relations ambiguës entre un homme et une adolescente. Puis il réalise une satire sur le nucléaire avec le drôlissime "Docteur Folamour" où il fait jouer à Peter Sellers trois rôles différents. Le film est un énorme succès et Kubrick peut fonder sa propre maison de production, lui conférant alors une maîtrise totale et absolue de ses films.

En 1968, il se lance dans le projet pharaonique de l'adaptation d'un roman d'Arthur C. Clarke. "2001 : L'Odyssée de l'Espace" va marquer de façon révolutionnaire le monde du film de science-fiction, par l'utilisation de techniques encore jamais vues sur l'écran. Ce film restera dans les annales du cinéma et influencera par la suite George Lucas ou bien encore Ridley Scott.

Trois ans plus tard, Kubrick se livre encore à une adaptation littéraire, avec son génialissime "Orange Mécanique", tiré du livre réputé inadaptable d'Anthony Burgess. Le film, racontant les aventures d'un jeune homme dont les principales passions sont le sexe, l'ultra violence et Beethoven, subira les foudres de la censure et se verra totalement interdire en Angleterre et dans d'autres pays. Furieux, Kubrick décide de bloquer la diffusion du film en Angleterre jusqu'en 1999 !

Kubrick passe encore à la vitesse supérieure en terme de réalisation et de mise en scène avec "Barry Lyndon", grand film en costumes, dont la scène éclairée totalement avec des bougies fit sensation. Malheureusement, le film ne connut pas un grand succès et Kubrick se mura dans le silence pendant cinq ans.

En 1980, il surprend tout le monde en réalisant un film d'épouvante adapté de l'oeuvre de Stephen King, "Shining". Bien que trahissant le roman, Kubrick signe un classique du genre, notamment grâce à la composition hallucinée de Jack Nicholson, complètement hystérique et investi par le personnage de ce romancier devenu fou.

Malgré le grand succès de "Shining", Kubrick ne réalisera aucun film pendant sept longues années. C'est en 1987 qu'il revient sur le devant de la scène avec un magistral film sur la guerre au Vietnam, "Full Metal Jacket". Doté d'un très grand réalisme, le film impressionne, et on gardera surtout en mémoire la formidable première partie, lors de l'entraînement des recrues par un sergent instructeur vraiment spécial. Kubrick traite également de la perte d'humanité chez les soldats lors de la partie se déroulant au Vietnam, décor entièrement reconstruit dans une usine désaffectée à Londres.

Il faudra ensuite attendre encore plus longtemps pour revoir un film de Kubrick sur les écrans puisque "Eyes Wide Shut" ne sortira qu'en 1999 ! Mettant en scène le couple Tom Cruise - Nicole Kidman, le film fit encore l'objet de controverse de par son sujet scabreux. Mais encore une fois, la réalisation, les séquences, l'éclairage en font un très grand film.
Kubrick ne verra jamais "Eyes Wide Shut" sur les écrans puisqu'il décède le 7 mars 1999, juste quelques jours après avoir achevé le montage du film qui sortira six mois après sur les écrans.

Stanley Kubrick n'a réalisé que 14 films mais tous ont apporté quelque chose au cinéma. Assurément l'un des plus grands réalisateurs ayant jamais existé. On se souvient surtout de lui pour sa recherche de la perfection, n'hésitant pas à faire rejouer des centaines de fois la même scène pour obtenir ce qu'il désire. Une méthode certes astreignante pour les acteurs mais qui se révélera payante lorsqu'on regarde ses oeuvres.

Stéphane Erbisti



Lionel Colnard