RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Fonction
Actrice

Date de naissance
20 septembre 1964

Lieu de naissance
Hong Kong

Filmo

La charmante Maggie Cheung est née le 20 Septembre 1964, à Hong Kong. Sa famille part vivre en Angleterre alors qu'elle a 8 ans, ce qui lui vaut d'acquérir une bonne connaissance de cette langue. Après avoir décroché un diplôme, elle décide de retourner à Hong Kong, où elle devient mannequin. Elle sera même élue "première dauphine" à l'élection de Miss Hong Kong en 1983, ce qui lui vaut de décrocher des petits rôles dans des séries télévisées. Puis le cinéma l'attire et elle jouera en 1984 dans son premier film : "Yuen Fan". Remarquée par les professionnels du cinéma, elle jouera dans de nombreuses comédies, avant de devenir plus connue grâce à son rôle de femme flic au côté de Jackie Chan dans la série des "Police Story". Malheureusement, le succès du premier film la cantonne dans des rôles d'ingénue comique et Maggie ne parvient pas rééllement à sortir du lot. C'est alors que Wong Kar Waï lui offre un rôle nouveau, où toute sa sensualité peut enfin s'exprimer. Ce sera "As Tears go By" en 1988. Le génialissisme Tsui Hark la remarque alors. Il la fait jouer dans "Swordman" de King Hu puis dans "Twin Dragons", à nouveau avec Jackie Chan. C'est alors que le déclic se fait. Tsui Hark a compris qu'il tient là une véritable déesse. Il va donc la faire jouer dans deux de ses films, en 93 et 94. Ce sera tout d'abord "L'Auberge du Dragon" puis "Green Snake". Dans ce dernier, Maggie Cheung, même si elle n'a pas le rôle principal, crève l'écran, dans son rôle de serpent réincarné en femme afin de vivre parmi les humains. Magnifiée par la caméra de Tsui Hark, Maggie est renversante de sensualité dans ce film. Elle jouera dans de nombreux films de sabre par la suite, mais également dans des "actions movies fantastiques", comme le renversant "Héroïc Trio". Elle tourne tellement qu'elle décide de faire un break de 2 ans. En 96, un jeune réalisateur français, Olivier Assayas, l'invite à Paris pour tourner dans son film "Irma Vep". Ce sera le coup de foudre et nos deux tourtereaux se marieront. La carrière de Maggie se joue donc entre Paris et Hong Kong. Wong Kar Waï fera de nouveau appel à elle pour "In The Mood for Love", qui sera un triomphe. En 2002, on la verra également dans "Héro" où elle renoue avec le film de sabre. Maggie Cheung n'a donc pas fini de nous faire rêver. Pour moi, sa plus belle composition restera celle de "serpent vert", dans le magnifique "Green Snake" de Tsui Hark, dans lequel elle atteint la grâce divine.

Stéphane



Lionel Colnard
LUMIèRE SUR