RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Fonction
Réalisateur

Date de naissance
7 septembre 1940

Lieu de naissance
Rome - Italie

Filmo

1970:
OISEAU AU PLUMAGE DE CRISTAL - L
(L UCCELLO DALLE PIUME DI CRISTALLO)


1971:
CHAT A NEUF QUEUES - LE
(IL GATTO A NOVE CODE)


1971:
4 MOUCHES DE VELOURS GRIS
(QUATTRO MOSCHE DI VELLUTO GRIGIO)


1975:
FRISSONS DE L'ANGOISSE - LES
(PROFONDO ROSSO)


1977:
SUSPIRIA
(SUSPIRIA)


1980:
INFERNO
(INFERNO)


1982:
TENEBRES
(TENEBRAE)


1985:
PHENOMENA
(PHENOMENA)


1987:
OPERA
(OPERA)


1993:
TRAUMA
(TRAUMA)


1996:
SYNDROME DE STENDHAL-LE
(LA SINDROME DI STENDHAL)


1998:
FANTME DE L'OPRA (1998) - LE
(IL FANTASMA DELL'OPERA)


2000:
SANG DES INNOCENTS - LE
(NON HO SONNO)


2004:
CARD PLAYER
(IL CARTAIO)


2005:
MASTERS OF HORROR : JENNIFER
(JENNIFER)


2005:
VOUS AIMEZ HITCHCOCK ?
(TI PIACE HITCHCOCK ?)


2007:
MOTHER OF TEARS
(MOTHER OF TEARS)


2009:
GIALLO
(GIALLO)


2012:
DRACULA 3D
(DRACULA 3D)


L'italien Dario Argento est né à Rome le 7 septembre 1940. Fils du producteur Salavatore Argento, il baigne ainsi dès son plus jeune âge dans l’univers cinématographique. Pourtant, il commence en tant que critique de films avant d’aborder le cinéma en tant que scénariste ("Il était une fois dans l’ouest" de Sergio Leone en 1967). Le jeune Argento franchit le pas de la réalisation en 1969 en se lançant dans l’univers du giallo, un genre bien codifié et à qui Mario Bava a donné ses lettres de noblesse ; ce sera "L'oiseau au plumage de cristal", d’après un de ses propres scénarios. Le film se taille vite une réputation internationale, et Argento poursuit dans la veine du giallo avec ses tueurs gantés : "Le chat à neuf queues", "Quatre mouches de velours gris" (71) et un de ses films phares : "Les frissons de l’angoisse" (75) où tout l’art du maestro transparaît. Ensuite, il quitte un temps le thriller policier et angoissant pour un univers plus fantastique, lui qui a été bercé par les contes des frères Grimm et d’Edgar Allan Poe. Ce sera sa trilogie inachevée autour des Trois Mères : "Suspiria" (77) et "Inferno" (80). Dans les années 80, il alterne entre le giallo ("Ténèbres", "Opera") et film fantasmagorique ("Phenomena"). Il tente l’aventure américaine en 93 qui se révélera un demi-échec : "Trauma" où l’interprète principale est sa propre fille, Asia. Elle le sera de nouveau à l’occasion du décrié "Fantôme de l’opéra" et sur "Le syndrome de Stendhal". A ce moment-là, les critiques commencent à lâcher le réalisateur, visiblement au creux de la vague. Le film du renouveau (?) sera "Le sang des Innocents" (2001) un excellent giallo, qui constitue un retour aux sources. Pour l’occasion, Argento retrouve le groupe qui a composé ses plus belles musiques, les Goblins. En 2003, il tourne un nouveau thriller horrifique, "Le joueur de cartes".



Lionel Colnard
LUMIèRE SUR