RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION

Bonjour à tous les deux. Comme je l'ai noté dans le petit article de présentation sur le site, vous vous êtes rencontrés dans une école de cinéma à Marseille, école qui a fermé peu de temps après. Quelle a été votre réaction ? Avez-vous été abattus ou est-ce que cela a renforcé votre envie de réaliser des films ?

Bonjour à vous ainsi qu'aux visiteurs de Horreur.Com
Notre formation devait s'étaler sur deux années mais n'a duré que deux mois. Le plus difficile a été de se retrouver sans expérience ni diplôme pour accéder au milieu professionnel. L'avantage a été notre rencontre et le partage des mêmes passions et ambitions. Nous n'avons pas été abattus mais on savait qu'à partir de là il fallait qu'on se bouge !

Que faisiez-vous dans les stages que vous avez fait sur d'autres court-métrages ?

Cadrages et lumières, deux aspects techniques très intéressants à pratiquer.

A quel moment vous êtes-vous dit : "bon, allez, on s'y met, on passe à la réalisation !" ?

Dès le début nous avions pour objectif la réalisation mais c'est réellement après l'acquisition de notre caméra mini DV que nous avons pu concrétiser nos rêves. On a cessé de participer à d'autres projets pour se consacrer à notre réel apprentissage de la mise en scène en tournant beaucoup d'essais.

Votre premier court, "Hors Champ", est un trip expérimental assez bizarroïde. Que vouliez-vous faire passer comme message dans ce court ?

"Hors Champ" est justement le résultat des essais que nous tournions dans un registre expérimental, dans le but d'exprimer certaines idées visuelles,
parfois "bizarroïdes". Il s'agit d'un travail d'approche sur l'émotion, un exercice sur l'image et le son.

Quel matériel avez-vous à votre disposition pour réaliser vos films ?

Ca tient dans une valise ! Une caméra mini DV, un trépied scié à la base avec une haltère en contrepoids en guise de Steadycam et deux spots trouvés dans une brocante. Les prises de son de "Hors Champ" et "Magnetokill" ont été enregistrées à partir du micro incorporé à la caméra. C'est seulement sur "Zombies Stars" que nous avons pu bénéficier d'un micro externe et d'un perchman.

Votre court suivant s'appelle "Magnetokill", comédie fantastique bien déjantée. Où avez-vous connu cet acteur étonnant qu'est Hervé Brouant ?

Nous avons connu Hervé Brouant dans une salle de sport. Nous sommes allés spontanément à sa rencontre et le feeling est passé aussitôt. Il s'agissait avec "Magnetokill" d'une première pour lui (son premier rôle) et il a fallu effectuer un important travail de direction d'acteur pour lui faire "cracher le morceau" ! Une fois le monstre libéré, Hervé a fait preuve d'une belle performance, régulièrement, durant les 5 mois de tournage...

Comme je vous l'ai dit, j'ai noté de petites longueurs au début du court, avec des scènes répétitives qui je pense auraient pu être raccourcies pour donner plus de rythme au film. En êtes-vous conscient aujourd'hui ? Comment appréhender vous la partie "montage" du film, qui est peut-être la partie la plus complexe de la vie d'un court ou d'un film ?

Nous sommes conscients des erreurs qu'il peut y avoir et l'intérêt est d'en prendre note pour les prochaines réalisations. Le court métrage est une très bonne école. Quant au montage, effectué par Olivier Rommé, il représente le jongleur et les balles. On dispose d'éléments qu'il faut essayer de faire fonctionner avec harmonie.

J'ai noté également un petit hommage à "Evil Dead 2", avec la séquence de la main possédée. Etait-ce prémédité ? Vous êtes fans de films d'horreur ou fantastiques ?

Il y a en effet un petit clin d'oeil à "Evil Dead 2" comme à "Christine" de Carpenter ou même à Shinya Tsukamoto etc...
Nous nous sommes servis de l'aspect satirique du propos pour faire intervenir beaucoup de nos influences du cinéma d'horreur et fantastique des années 80.
Et en parlant d'hommage, "Magnetokill" en est un direct aux défunts lecteurs de ces folles années vhs.

Si vous avez répondu "oui" à ma question précédente, quels sont vos influences, vos réalisateurs et films préférés dans ce domaine et pourquoi ?

De "Zombies" à "Bad Taste" en passant par "Tetsuo" ou "Phantom of the Paradise" jusqu'au "Seigneur des Anneaux" par exemple, ce sont autant d'univers
fantastiques qui nous séduisent chacun à leur manière.

Vous pouvez nous en dire plus sur votre premier long métrage, "Zombies Stars" ?

"Zombies Stars" aura été notre meilleure école ! Mais il est aussi la rencontre de nos influences communes concernant le fantastique et la comédie.
C'est l'envie de réaliser un premier long métrage où beaucoup de choses nous sont permises. Satire burlesque, gore, mauvais goût et comédie hystérique, voilà les thèmes que nous voulions traiter et assouvir. Pour réaliser ce film nous avons donc créé une association "Battle Firm" pour bénéficier d'aides (que nous n'avons pas obtenues !). Tous les participants ont été bénévoles. Nous avons arpenté les cours de théâtre de la ville pour recruter nos acteurs et fait jouer le bouche à oreille pour les figurants. Nous devons les lieux intérieurs à nos familles et amis. Quant aux extérieurs, à l'exception du jardin vignoble de la maison familiale, il suffit de se promener dans notre région et d'aller là où chantent les cigales !

Disposiez-vous d'un budget conséquent sur ce film ? Comment s'est déroulé le tournage, qui a réalisé les FX ?

Au final le tournage de "Zombies Stars" nous a coûté 2500€, récoltés en vendant une de nos voitures et en comptant sur quelques économies. Ce budget nous a permis de mettre l'accent sur les effets spéciaux. Deux maquilleurs ont participé au tournage, Jérémy B. Caravita
(www.world-fx.com) et David Scherer (www.fx-studio.com), pour le meilleur et pour le gore ! Le tournage a duré deux mois et demi pendant l'été caniculaire de 2003. Tout le monde a encore le souvenir de l'odeur du faux sang à base de sirop ou le goût du yaourt vert servant pour la bave des zombies !

Vous allez proposer ce film à des distributeurs ou sera t'il visible uniquement par votre intermédiaire ?

Oui, nous recherchons un distributeur !

Vous avez de nouveaux projets en cours ?

Les projets suivants concernent deux scénarii de longs métrages dont nous sommes les auteurs et que nous souhaitons réaliser. L'un d'eux est basé sur un aspect fantastique mais cette fois-ci dramatique, l'autre renvoie aux polars noirs.
Nous reviendrons aux zombies plus tard.

Que peut-on vous souhaiter pour l'avenir ?

Un distributeur pour "Zombies Stars" et la chance de continuer de réaliser des films !

Merci encore pour l'intérêt que vous nous portez et longue vie à Horreur.Com !!!

Interview réalisé par Stéphane Erbisti. Merci à Caroline et à Didier pour leurs réponses.

LE SITE : http://battlefilms.free.fr



Lionel Colnard Tue, 09/25/2012 (All day)