RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION

Salut Stéphane ! A quand remonte à peu près la dernière fois où tu as vu "Massacre à la tronçonneuse" ? Prends-tu toujours autant de plaisir à le voir, et y découvres-tu encore des choses que tu n’avais pas vues auparavant ?

Hum, je dirais au mois dernier, vu que je travaille de temps en temps sur l’élaboration d’un e-zine HS sur le film. Par contre, bien que possédant trois éditions différentes en dvd, je ne regarde jamais le film en version française, puisqu’elle a été refaite pour la sortie Dvd justement. Une véritable hérésie pour qui connaît bien la version française de la VHS éditée par René Château. Je comprends que les personnes qui découvrent le film en VF avec le Dvd puissent être un peu indifférentes parce qu’honnêtement, c’est l’une des pires versions françaises que j’ai entendues. Ils ont voulu "actualiser" les voix, les rendre plus "à la mode" pour plaire à la nouvelle génération, résultat, ça dénature totalement le film. Ecoute la voix de l’auto-stoppeur dans la vidéo puis dans le dvd, tu verras la différence. Dans la vidéo, on sent déjà la folie qui habite le personnage rien qu’à sa voix. Aucune trace de cette folie sous-jacente dans la nouvelle version française. Bref, une horreur. Sinon, pour moi, ce film reste LE film qui m’a le plus marqué et que je revoie toujours avec autant de plaisir. C’est une longue histoire d’amour en fait. Ca a débuté quand je devais avoir 11 ans et qu’un petit cinéma de quartier repassait le film. Je prenais mon vélo et tous les jours, j’allais regarder pendant de longues minutes l’affiche et les photos devant le ciné. Rien que le titre me laissait rêveur : "Massacre à la Tronçonneuse" ! Quel titre n’empêche ! Puis le film est passé sur Canal + en 86 je crois et je captais super mal Canal chez moi, j’avais déjà pas le décodeur et en plus, j’avais une image en noir et blanc ! Qu’importe, je me suis levé le samedi soir à 23h pour regarder le film. Et en entier s’il vous plait ! J’ai eu un bon mal de crâne (lol). Et puis miracle, mon oncle m’amène une K7 le mercredi et c’était Massacre ! Le bonheur ! J’avais 12 ans à l’époque et à la première vision, le choc absolu ! La révélation. Je n’avais pas vu beaucoup de films d’horreur puisque j’ai eu mon premier magnétoscope à 12 ans justement, lors de ma communion (lol) avec 4 films en cadeau ("Les griffes de la nuit", "Cujo", "Frayeurs" et "Evil Dead"). J’avais juste vu "Evil Dead" au cinéma, grâce à mon papa qui avait bien voulu m’y emmener pour une fois (toujours dans ce petit cinéma de quartier qui n’interdisait aucun film). Bref, "Massacre à la Tronçonneuse" m’a littéralement envoûté et j’ai même dû racheter la K7 par la suite tellement j’ai usé la bande de la copie faite par mon oncle. Je me souviens que lorsque mes parents s’absentaient le dimanche, je restais seul à la maison et je me regardais le film en boucle, le volume très très fort pour m’extasier devant les hurlements de Marilyn Burns ! J’adore la séquence de la poursuite dans les bois, une scène toute simple pourtant, où il ne se passe pas grand chose mais franchement, je jubile toujours autant devant ! Et la scène du repas me met toujours aussi mal à l’aise, surtout quand Hooper filme en gros plan les yeux de Marilyn. Là, on ressent physiquement le calvaire qu’elle endure et je pense qu’aucun autre film n’a atteint ce sommet de violence psychologique. C’est donc toujours mon film culte Number One, et ce, après 18 ans de rencontre ! J’ai d’ailleurs immortalisé notre histoire d’amour en me faisant tatouer Leatherface et sa tronçonneuse sur le bras ! Juste un petit mot sur le remake : j’ai hurlé au scandale comme tout bon fan qui se respecte mais j’ai quand même été le voir, car je n’aime pas critiquer sans avoir vu. Et en fait, ce fut plutôt une bonne surprise. Le look de Leatherface était sympa, je préfère quand même le look original mais bon, et ce qui m’a vraiment surpris, c’est le niveau de violence à l’écran. Quand on lit les noms des producteurs, on peut s’attendre à de mauvaises surprises. Et bien là, on a eu tout faux ! Il faut bien reconnaître que le remake est bien glauque également, qu’il se prend assez au sérieux et ne tombe pas dans le piège de la parodie débile. Bref, nettement supérieur à toute les suites du film original, peut-être même de Massacre 2, même si celui-ci n’avait pas pour intention de nous refaire le côté malsain du premier.

Si tu avais le choix entre être pendu à un croc de boucher ou descendre ce film en flèche, comment ferais-tu ?!

LOL ! Je crois que j’appellerai en quatrième vitesse David Scherer, un talentueux créateur de FX pour qu’il me confectionne vite fait bien fait le harnais que porte l’actrice lors de la séquence du croc de boucher ! Un harnais fort douloureux apparemment, qui fait très mal aux côtes et à la peau. On peut lire dans beaucoup de livres que les cris de l’actrice dans cette scène ne sont pas que des faux cris… mais impossible de dire du mal de ce film, désolé.

Les lecteurs de Horreur.com ont pu se rendre compte que tu regardais tout et que tes notes franchement défavorables étaient très rares. Comment cela se fait-il ?

Alors je ne sais pas si c’est un défaut ou pas, mais je suis extrêmement bon public ! Je peux prendre autant de plaisir à regarder "Zombie" ou "Underworld", "Toxic Avenger" ou "Van Helsing", "Tomb Raider" ou "Le Septième Voyage de Sinbad" par exemple. Déjà adolescent, je dévorais tout avec le même plaisir. Je faisais le bonheur de mon vidéo-club (quelle époque bénie où vous aviez encore un humain en face de vous avec qui vous pouviez discuter de tel ou tel film…) et je me faisais des petits cahiers "horreur et fantastique" dans lesquels je collais les jaquettes, les articles découpés dans Télé Poche… J’étais déjà le public idéal à cette époque, je me souviens par exemple d’avoir noté en rouge un gros 6/6 au film "Ghoulies" ou "Vendredi 13 chapitre 5"… Des notes que je reverrais à la baisse aujourd’hui, c’est sûr ! lol ! J’ai surtout eu la chance de vivre dans les années 80 (je suis né en 74) et donc, de pouvoir accéder à de nombreux classiques dans les vidéo-clubs, à de nombreux films des années 70-80, films qui sont désormais quasi invisibles dans un Ciné Bank par exemple. C’est plutôt triste pour la nouvelle génération qui veut se lancer vraiment dans la découverte du genre dans son ensemble. Certes, on progresse pas mal avec le Dvd, je pensais impossible au lancement du support de voir les Fulci en dvd en France par exemple, et maintenant, on a ses meilleurs films de disponibles ! Y’a encore du boulot mais certains petits éditeurs font vraiment du bon boulot et on ne peut que les remercier pour ça. Ensuite, je n’ai (quasiment) jamais d’a priori sur un film avant de le voir. Si je vais voir "Van Helsing", je sais à quoi m’attendre, du blockbuster américain fait pour plaire au plus grand nombre et pour en mettre plein la vue. Donc je sors hyper content puisque c’est ce que j’ai eu ! Quand je vais voir "Tomb Raider", je veux voir Angelina Jolie en tenue sexy, avoir de l’aventure, du dépaysement, de l’action. Résultat parfait. Par contre, quand je vais voir "Promenons-nous dans les Bois", qu’on m’a vendu comme un "Scream" à la française, là, forcément, à part voir Clothilde Coureau à poil, y’a rien d’autre à sauver… Pour ce qui est de "tout" voir, c’est effectivement exact. Quand on est passionné par ce genre de cinéma, on se doit de tout découvrir, que ce soit du cinéma muet au dernier blockbuster. Quand j’entend des gens me dire "ouais, moi je suis un grand fan de films fantastiques mais j’aime pas les films en noir et blanc", alors là, je comprend pas. Je vois pas ce que le fait d’être en couleurs ou pas vient faire là dedans. Tu sais bien que si je cite cet exemple, c’est que tu sais que je suis un grand adorateur des vieux films des années 30-40-50. Franchement, les films de la Universal par exemple, ce ne sont pas tous des chef-d’œuvres mais rien que de voir des photos, tu as envie de voir le film. Quand t’es gamin, tu vois la bande-annonce de "Frankenstein" sur FR3, tu vois la gueule de Karloff, t’es obligé d’être impressionné et de vouloir découvrir le film. Je me souviens que lorsque le Cinéma de Minuit a diffusé "La Fiancée de Frankenstein", j’avais demandé à mon père de me réveiller. Il ne l’a pas fait, résultat, je n’ai pas ouvert la bouche pendant une semaine complète. Quand Eddy Mitchell a passé "Le Cauchemar de Dracula", ma mère est venue me mettre au lit aux premiers hurlements de l’actrice. J’ai hurlé pendant plus d’une heure moi aussi ! lol ! En plus, ce sont quand même ces vieux films qui sont à la base de tout ! Essaye de faire mieux que "L’Homme Invisible" de James Whale pour voir… même avec des images de synthèse, ça reste moins percutant ! Donc, ami lecteur, ne te contente pas des films des années 90-2000 mais replonge-toi dans les années 30-40-50 et savoure ton bonheur ! Tu auras de tout : des monstres, des animaux géants, des savants fous, des tueurs, des robots, des extraterrestres amicaux ou belliqueux, des humains de taille surdimensionnée ou réduite, des vampires, bref, tout ce qui fait la mythologie du genre ! Puis une fois que tu auras découvert tout ça, fonce tête baissée sur les films de la Hammer, bien du plaisir tu auras !

Comment diable fais-tu pour trouver certains films ? A quel moment as-tu commencé à les collectionner, et combien de titres possèdes-tu aujourd’hui ? Quels sont ceux auxquels tu tiens le plus ?

Comme je l’ai dit, c’est en juin 86, lors de ma communion, que j’ai eu mon premier magnétoscope et mes quatre premiers films. C’est grâce à mon oncle que j’ai commencé ma collection de films en Vhs. Puis j’ai eu un deuxième magnétoscope et là, le rendement était plus rapide ! lol ! J’enregistrai tous les films qui se rapprochaient du genre, tous les films du cinéma de minuit ou les films de deuxième partie de soirée de l’émission "La dernière séance". Tout film loué au vidéo-club avait droit à sa copie privée. Puis j’ai acheté également de nombreuses K7 originales. Je suis bon public mais également multi genres même si ma passion reste le fantastique et l’horreur. J’adore les westerns, les classiques hollywoodiens, les comédies musicales par exemple. Je vénère des actrices comme Gene Tierney, Ingrid Bergman, Jennifer Jones ; des acteurs comme Marlon Brando, Humphrey Bogart, Stewart Granger… Quand je lis que Hugh Grant serait le nouveau Cary Grant, j’en ris encore. Quand on voit le charisme de ces anciens acteurs et ceux d’aujourd’hui (à part des exceptions comme Pacino, Eastwood, Hackman, De Niro, Johnny Depp…), enfin… Ensuite, pour les films d’horreur et fantastiques, surtout les anciens que je ne trouvais pas au vidéo club ou ceux qui n’étaient jamais sortis en France, je faisais des échanges avec des personnes ayant des vidéos américaines ce qui me permettait d’avoir des films avec Santo le catcheur, des films mexicains comme "La Nave de los Monstruos", des nanars comme "Frankenstein meets the Space Monster" et bien d’autres… A l’heure actuelle, j’ai un peu abandonné le vidéo pour me consacrer au Dvd. J’en suis donc resté à un peu plus de 3000 films en Vhs, dont un peu plus de la moitié dans le genre Fantastique/Horreur. J’ai pour le moment plus de 900 films en Dvd, dont les trois quart en Fantastique/Horreur. Comme j’ai la chance d’avoir un graveur de salon et les chaînes du câble, j’enregistre désormais sur Dvd-r également donc, la folie continue ! lol ! Pour les titres auxquels je tiens le plus, je ne sais pas quoi répondre. Quand tu collectionnes par passion, chaque film vient apporter une pierre de plus à l’édifice donc ils sont à peu près tous égaux à mes yeux. Disons que si je devais tout vendre et n’en garder que cinq, je prendrais "Massacre à la Tronçonneuse", "Les Griffes de la Nuit", "Frayeurs", "Evil Dead" et "Zombie". Et je cacherais "La Fiancée de Frankenstein", "Freaks", "Les Yeux sans Visage", "The Crow" et quelques autres…(rires). Au niveau Dvd, on va dire que c’est pour le packaging, mais j’adore l’édition Book of the Dead du film "Evil Dead" justement, vraiment trop bien faite !

T’a-t-on déjà reproché la place que prend dans ta vie ta passion pour le genre ? Tes proches partagent-ils ton intérêt ? Beaucoup de jeunes se heurtent à la désapprobation morale de leur entourage, qu’en penses-tu ?

Alors en ce qui concerne mes proches, ma famille ou ma femme, personne ne porte d’intérêt à ce genre de cinéma. Je suis seul contre tous ! (rires) J’ai juste un ami, Christian, qui est un vrai cinglé comme moi, c’est donc avec lui que je peux causer de films d’horreur. J’espère que mon fils qui n’a qu’un an et trois mois aura par la suite la même passion que moi. J’aimerai vraiment qu’il aime le cinéma et CE genre de cinéma en particulier… on verra bien. Sinon, ma femme gueule souvent que je passe trop de temps sur internet pour m’occuper du site, consulter le forum et causer à mes nouveaux amis par Msn. C’est vrai que j’essaye de ralentir un peu parce que je passe beaucoup de temps devant l’écran. Mais je peux discuter des films que j’aime avec les membres du site ou du forum, c’est donc difficile une fois la conversation lancée de s’arrêter. Mais je fais des efforts, elle le remarque d’ailleurs. (rires). Sinon, en ce qui me concerne, j’ai eu la chance d’avoir des parents assez tolérants. Bon, sauf au début, comme je l’ai évoqué dans la question 3. Mais ça venait surtout de ma mère, mon père n’y prêtait pas attention. Elle m’a souvent dit que je regardais des "films de cinglés", "qu’il ne fallait pas être net pour regarder ça"… puis elle s’y est fait. Comme il n’y avait aucun dérapage à l’école, tant au niveau résultats scolaires que comportement violent (ce qu’on reproche souvent aux films d’horreurs), la suite n’a plus posé de problème. J’ai même réussi à lui faire regarder "Evil Dead" et "Les Griffes de la Nuit" ! Je pense qu’elle détient d’ailleurs le record au niveau des "sursauts dans le fauteuil" pendant la vision d’"Evil Dead" ! (rires). Pour Noël, je lui demandais souvent des anciens numéros de Mad Movies ou de L’Ecran Fantastique. Elle a compris que ce n’était pas "dangereux" comme passion. De toute façon, tu sais bien que plus on interdit quelque chose, plus on va chercher à le faire. Après, je peux comprendre certains parents qui pensent que leur enfant est trop jeune pour la vision de certains films. Mais chaque personne est différente et chacun réagira de façon différente. Mais personnellement, je trouve stupide ce discours qui veut que les images incitent à la violence ou peuvent traumatiser un enfant. A ce compte là, il faudrait surtout interdire aux enfants les informations de 20H, bien plus choquantes que n’importe quel film d’horreur, puisque ce sont des séquences "réelles", sans trucage. Là, on voit la "vraie" souffrance, la véritable horreur. Je pense que si les parents expliquent bien à leurs enfants que ce qu’ils voient à l’écran, c’est pour "du faux", que le monsieur qui est mort est un acteur et qu’il ne faut évidemment pas faire la même chose dans la "vraie vie", je ne pense pas qu’il y ait le moindre souci à ce qu’un adolescent devienne accro aux films d’horreur.

Ton amour pour le genre s’étend-il à d’autres domaines ? Tout le monde ne le sait peut-être pas, mais tu es aussi batteur dans un groupe de musique. Y a-t-il un lien entre les deux ?

A mon niveau, non. Je joue dans un groupe de Street-Punk, et même si le devant de ma batterie est décoré avec des tas d’images de films d’horreurs, les chansons du groupe n’ont aucun rapport. Par contre, il y a des groupes qui ont fait une synthèse entre la musique et les films d’horreur. Prend des groupes comme Les Cramps ou les Misfits par exemple. Je vais te citer des noms de chansons des Misfits, tu vas vite comprendre : "American Psycho, Poltergeist, Mars Attack, Crimson Ghost, Horror Hotel, Bloodfeast, Halloween, This Island Earth, The Haunting…". Ce groupe joue totalement avec l’imagerie du film d’horreur, tant au niveau de leur look, que des paroles de chansons. Et ce n’est pas récent. Il y a eu pleins d’artistes, même dans les années 50, 60 qui ont chanté les films d’horreurs ou ont joué avec cette imagerie du macabre, comme Screamin Jay Hawkins par exemple. Alice Cooper est également un bon exemple. Et de nombreux groupes de métal extrême jouent également avec l’imagerie du film d’horreur.

Si tu devais organiser une rétrospective de films d’horreur sur un week-end, quels seraient tes choix, et quelle célébrité (unique) inviterais-tu ?

Une retrospective… bon, faisons les choses sérieusement. Début le Vendredi à 14h, à raison de 5 films par après-midi, et fin le dimanche 00h00. - Vendredi : 14h-16h = "Nosferatu le Vampire" : parce que c’est un chef d’œuvre et que ça reste LE classique du film de vampire, de part le look de Nosferatu, l’ambiance… 16h-18h = "La Fiancée de Frankenstein" : parce que le nom de Frankenstein reste pour moi le nom le plus représentatif de l’horreur. Parce qu’une fois que tu as vu la tête de Karloff avec son maquillage, tu ne peux l’oublier. Et personne ne peut inventer un maquillage qui fera que le spectateur pense à un autre visage en entendant le nom de Frankenstein. Et pour finir, parce que ce film EST le plus beau film de tous les temps. 18h-20h = "Le Cauchemar de Dracula" : le meilleur film de la Hammer, une interprétation grandiose de Christopher Lee dans le rôle du Comte Dracula, beauté des décors, Peter Cushing…un classique indémodable. 20h-22h = "Blood Feast" : parce que c’est le premier film gore de l’histoire du cinéma. Jamais on avait vu autant de sang dans un film, autant de meurtres montrés en gros plan. Ok, la réalisation n’est pas formidable, les acteurs non plus. Mais ce film est quand même une date-clé dans le cinéma d’horreur. 22h-00h = "Massacre à la Tronçonneuse" : le film de Tobe Hooper évidemment, pas le remake. Ben parce que c’est LE meilleur film d’horreur de tous les temps, tout simplement. Toujours inégalé et inégalable. - Samedi : 14h-16h = "Suspiria" : parce que ce film est sans conteste le chef-d’œuvre de son réalisateur, parce qu’il a donné dans ce film une dimension d’œuvre d’art aux meurtres, parce que le travail sur la lumière et les couleurs est incroyable. Un film magique. 16h-18h = "Zombie" : pour le côté western urbain avec des morts-vivants. Pour les effets spéciaux de Tom Savini. Pour la musique des Goblins. Pour l’attachement qu’on a pour les personnages. Parce que c’est le meilleur film de zombies. 18h-20h = "Cannibal Holocaust" : parce que c'est vraiment un film d’horreur sans concession. Pas super gore, mais terriblement malsain et réaliste. Une œuvre choc, à ne pas mettre devant tous les yeux. Même aujourd’hui. 20h-22h = "Maniac" : parce que là aussi, on a droit à un vrai film d’horreur, sans aucun humour, glacial, froid, avec une composition hallucinante de Joe Spinell et une musique à faire mourir de peur votre grand-mère. Culte. 22h-00h = "Frayeurs" : On termine la soirée avec un film culte de Lucio Fulci, certes moins gore que "L’au-delà" mais avec une ambiance macabre rarement atteinte au cinéma. La musique de Fabio Frizzi y est pour beaucoup. Et puis, pour voir sur grand écran la nana qui vomit ses boyaux ! A gerber soi-même ! - Dimanche : 14h-16h = "Hurlements" : pour les incroyables séquences de transformations, toujours les meilleures jamais réalisées pour moi. 16h-18h = "Evil Dead" : Le classique, qui n’a pas vieilli je trouve. Je préfère largement les maquillages d’"Evil Dead" aux effets spéciaux en images de synthèse. Et puis, même 20 ans plus tard, ben ça fait toujours peur "Evil Dead" ! 18h-20h = "Les Griffes de la Nuit" = pour la mise en scène géniale de Wes Craven, pour le look et les répliques de Freddy Krueger, pour ce savant mélange entre scène réelle et scène de rêve. Un des mes 5 films préférés. 20h-22h = "Braindead" : après un début un peu longuet, Peter Jackson nous donne des séquences hallucinantes, hyper fun, et nous livre le final le plus sanglant de l’histoire ! Tout ça dans la bonne humeur et le rire. 22h-00h = "The Burning Moon" : pour montrer qu’il existe deux genres de films gores : celui où l’on se marre bien , comme "Braindead", et celui qui est fait pour vous écoeurer, comme le célèbre "The Burning Moon" de l’Allemand Olaf Ittenbach, qui repousse très loin les limites de l’horreur visuelle. Les amateurs d’horreur pure et dure apprécieront. Voilà, elle te plait cette petite programmation ?

Oh que oui ! Dernièrement, tu nous as notamment fait partager ton enthousiasme pour "Maximiliani Ultima Nox" de Thierry Lopez. As-tu été surpris de la qualité du film, et y vois-tu un espoir pour un essor plus franc du genre dans notre pays ?

En effet, ce court-métrage m’a vraiment étonné par son professionnalisme, ses références au genre et son envie de s’en démarquer aussi. Il y a également de nombreux autres courts-métrages qui gagneraient à être plus connus des fans. Mais il est clair que les Français ont des idées. Dernièrement, on a eu de bonnes surprises comme "Maléfique", "Haute Tension" ou "Saint Ange". L’horreur et la France, ça n’a jamais été une histoire d’amour, c’est sûr. Mais il y a un public. C’est donc étonnant de ne pas voir plus de films de ce genre par chez nous. La France a toujours préféré le côté "merveilleux" du fantastique. "La belle et la bête" de Cocteau, "La beauté du diable", "La main du diable"… Franju a donné un bon coup de poing au niveau horreur avec son chef d’œuvre "Les yeux sans visage". Mais ça n’a pas été suivi. Certes, on a Jean Rollin chez nous, mais ce n’est pas encore de vrai film d’horreur. Ca reste plus tiré vers le fantastique. A mon avis, il ne faut pas s’attendre à avoir un "âge d’or" du film d’horreur chez nous…

Et enfin, 80 000 visiteurs réguliers pour Horreur.com… Qu’est-ce que cela t’inspire ?

Forcément, ça fait super plaisir. Ma rencontre avec Lionel et Gérald a été super positive pour moi. On est passé d’un petit site sympa à un site qui se professionnalise de plus en plus. Le recrutement de nouveaux rédacteurs n’y est pas étranger. Chacun apporte sa touche personnelle au site, chacun ayant des goûts différents. On essaye toujours d’être honnête avec le lecteur, de lui donner des informations exactes. Après, l’avis de chacun peut diverger d’un film à un autre. Comme on dit souvent, "le nanar de l’un est le chef-d’œuvre de l’autre". Nos lecteurs savent bien que nous faisons ce "travail" bénévolement, et qu’on y passe beaucoup de temps. On tente d’organiser des concours pour eux, on met des news très souvent pour faire vivre le site. Les rédacteurs postent souvent de nouvelles fiches. Bref, toute cette énergie n’est pas donnée pour rien et on remercie tous nos fidèles lecteurs pour le soutien qu’ils nous envoient !

Merci d’avoir répondu à mes questions !

Hé bien merci à toi de me les avoir posé. J’espère que mes réponses correspondent à tes attentes.

Bonne journée Stéphane!



Lionel Colnard

LUMIèRE SUR