RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION

Quelle est votre formation initiale ?

Au départ, j'ai suivi une formation de monteur de films.

Quand avez-vous commencé à réaliser des films d’horreur ? Etait-ce difficile ?

Mon premier film (en réalité deux courts-métrages qui se suivent : "Les Amours Jaunes", "Ciel de Cuivre") date de 1967-68. Je n'avais aucune expérience et tout le monde a trouvé le résultat ridicule. Il a été conspué de partout. Aujourd'hui c'est une sorte de classique et il semble très respecté et très avant-gardiste.

Avez-vous été inspiré par un film en particulier ou un réalisateur ? George Romero par exemple ?

Inspiré non, mais sans doute influencé par Franju, Bunuel...

De quel film êtes-vous le plus fier ?

On ne peut pas dire que j'en sois fier, mais j'ai une affection particulière pour "Requiem pour un vampire", ainsi que "La fiancée de Dracula" qui est certainement le plus réussi. Et bien entendu par cet espèce de film Dada qu'est "Le viol du Vampire".

Vous avez déclaré ne pas avoir escompté le succès du "Lac des Morts-Vivants", quel est votre sentiment à ce propos ?

Le film n'a pas eu de succès. Il a seulement mieux fonctionné que les films habituels d'Eurociné. Mon sentiment? Le film est tellement nul que je n'arrive pas à comprendre son semi-succès!!!

En parlant du "Lac des Morts-Vivants", comment vous est venue cette idée d’intégrer des zombies nazis dans un scénario ?

Il n'y a aucune idée venant de moi sur ce film. Quand je suis arrivé sur le plateau, je n'avais pas même lu le script. Je ne l'ai d'ailleurs jamais lu par l'avenir. Le producteur me disait ce que je devais tourner, c'est tout...

Que pensez-vous du film similaire "Le Commando des Morts-Vivants" de Ken Wiederhorn ?

Je n'ai malheureusement pas vu ce film.

Vous avez tourné avec Brigitte Lahaie dans les "Raisins de la Mort" notamment, qui a d’ailleurs déclaré avoir aimé cette expérience, était-ce un plaisir d’intégrer Brigitte à cette splendide photographie ?

Oui j'avais envie de la filmer au départ, mais par la suite j'ai apprécié ses qualités professionnelles.

J’ai remarqué une très belle photographie sur la plupart de vos films, spécialement dans "La Morte-Vivante", comment faites-vous techniquement pour arriver à un tel résultat?

Je ne comprends pas très bien le sens de la question, c'est le "docteur photo" qui s'occupe de l'image, je n'y interviens pas. Tout au plus je peux lui exprimer mes désiratas.

Vous avez déjà joué dans vos propres films, était-ce un plaisir personnel ou une véritable vocation ?

Je déteste ça! Mais je peux, si besoin est, faire une silhouette dans un de mes films ou celui d'un copain, Norbert Moutier par exemple.

Vous vous êtes souvent inspiré des classiques de l’horreur (vampires, zombies…), n’était-ce pas trop dur d’innover dans ces domaines ?

Je ne me suis jamais inspiré. J'ai utilisé les thèmes habituels. Mais jamais inspiré. On a dit bêtement qu'avec "Les raisins de la Mort" j'avais copié "La nuit des Morts-Vivants". C'est justement tout le contraire. Le film de Romero est basé sur la claustrophobie et l'enfermement de personnages assiégés. Le mien est basé sur le déplacement d'un point vers un autre. Les zombies de Romero sont inconscients. Les miens au contraire souffrent de leur état, etc etc...

Vous sembliez relativement fan de Lucio Fulci, que pensez-vous de ses films ?

Je déteste ce qu'a fait Lucio Fulci, je n'ai rien a voir avec ce type de cinéma.

Avez-vous une équipe technique bien définie ou varie-t-elle de production en production ?

Je fais très souvent appel aux même techniciens pour chacun de mes films.

Avez-vous des projets dans un avenir proche ?

J'ai un projet de film vers le mois d'octobre de cette année.

Que pensez-vous du cinéma d’horreur actuel, spécialement en France ? Avez-vous aimé un film en particulier récemment ?

Où voyez-vous un cinéma d'horreur actuel en France? Le peu qui existe n'est pas du film d'horreur mais du fantastique ou de l'étrange. Mais il faut bien chercher!!!

Que conseilleriez-vous à un jeune qui décide de débuter dans le cinéma fantastique ?

De changer de métier, ou bien de commencer par faire ses preuves en vidéo en montrant sa personnalité et surtout en évitant de copier celle des autres.

Et finalement, que pensez-vous honnêtement de CineHorreur.com ?

Je n'ai jamais vu le site et je le regrette (Jean Rollin n'a pas Internet, NDLR).

Merci Jean Rollin!

Propos recueillis par Lionel.



Lionel Colnard Sat, 10/06/2012 (All day)