RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION
  • Hobbit : la Désolation de Smaug - le | The Hobbit : the Desolation of Smaug | 2012 | Peter Jackson   Il y a 3 an 3 semaines

    Beaucoup de doutes au départ quand à la capacité de faire vivre sur la longueur un texte aussi court. Pourtant ça fonctionne bien. Une très bon divertissement et c'est déjà beaucoup !

  • Sortie Dvd : Parents   Il y a 3 an 3 semaines

    Ah ! Voilà une excellente nouvelle !

  • 300 : La naissance d'un empire | 300 : Rise of an Empire | 2014 | Noam Murro   Il y a 3 an 3 semaines

    Mais pourquoi me suis-je infligé un tel film ? Déjà que j'avais trouvé le premier très mauvais et très moche. Rien de nouveau sous les jupettes donc.

  • Cinema : Catacombes   Il y a 3 an 4 semaines

    Il faut espérer car attention au navet ultime sinon !

  • 300 : La naissance d'un empire | 300 : Rise of an Empire | 2014 | Noam Murro   Il y a 3 an 9 semaines

    Aussi nul que l'original, un spectacle puéril et laid devant lequel on ne se "polira pas le phallus". Pas même devant cette hilarante scène de sexe dont le cinéma risque de longtemps se souvenir !

  • Home sweet home | Home sweet home | 2013 | David Morley   Il y a 3 an 14 semaines

    Après une introduction des plus longues, ce home invasion movie ne propose rien d'original, pire il devient prévisible. Reste une mise en scène léchée, mais ça ne suffit pas !

  • FANTASTIC'ARTS 2014   Il y a 3 an 16 semaines

    A lire ce compte-rendu, on en a l'eau à la bouche et ça donne envie de se faire une "orgie filmique" telle que celle que tu as faite, quel veinard !

  • Shining - l'enfant lumière | The Shining   Il y a 3 an 21 semaines

    Tout simplement dans mon top 3 de King : addictif dès les premières pages, aussi terrifiant qu'intelligent, je peux le lire et le relire avec un même plaisir !

  • Walking dead - the (saison 2) | Walking dead - the (saison 2) | 2011 | Gwyneth Horder-Payton, Ernest R.Dickerson, Phil Abraham, Billy Gierhart, Greg Nicotero…   Il y a 3 an 23 semaines

    Souvent soporifique, la série se contente de cliffhangers spectaculaires à chaque fin d'épisode. Cela suffit à donner envie de regarder l'épisode suivant, mais ne fait pas oublier le manque d'intérêt de ce qui précède, entre enjeux incertains et psychologie très limitée...Des défauts déjà présents dans la première saison donc, et que ne viendra pas corriger la saison 3...

  • Tomb of terror | Tomb of terror | 2004 | David DeCoteau, Linda Hassani et C. Courtney Joyner   Il y a 3 an 24 semaines

    ...sera aussi mon dernier tant c'est affligeant d'un point de vue scénaristique et tellement mal interprété !

  • Frere de sang 2 | Basket case 2 | 1990 | Frank Henenlotter   Il y a 3 an 26 semaines

    Sans atteindre les délires du premier, on passe un bon moment

  • Docteur Sleep | Doctor Sleep   Il y a 3 an 26 semaines

    Une grande réussite. Depuis quelques romans, King redevient un bon auteur. Ca fait plaisir. Et puis lorsque l'on est soit même alcoolique..

  • Un vampire à Brooklyn | Vampire in Brooklyn | 1995 | Wes Craven   Il y a 3 an 26 semaines

    Navrant, que dire d'autre ?

  • Aftershock | Aftershock | 2012 | Nicolas Lopez   Il y a 3 an 27 semaines

    Film catastrophe avec des éléments horrifiques, Aftershock est une sympathique série B qui ne se prend pas la tête et il faut la voir ainsi. Pas la peine de vouloir auteuriser le film de Nicolás López, il n'est absolument pas fait pour ça; Aftershock ne veut aucunement jouer dans la cour des grands et assume pleinement son côté "bis", la seconde partie du métrage nous renvoyant aux meilleurs moments des films post-apocalyptiques italiens. Mais avant d'en arriver là, il faut évidemment en passer par la première partie, à savoir les aventures de notre groupe d'amis au Chili avant le tremblement de terre. Avouons-le, cette partie n'est pas franchement intéressante et nous renvoie à des films comme Hostel ou Wolf Creek, avec une longue présentation des personnages placés dans des situations somme toute banales et bourrées de clichés. Le trio de potes se déplace de bar en boite de nuit, fait du tourisme local en ayant une seule idée en tête : rencontrer de jolies filles et s'éclater. Chose relativement facile apparemment puisque le dénommé Pollo est le fils d'un homme très riche et à des connaissances partout dans les endroits branchés du pays. Cette partie met donc en place les différents protagonistes et nous permet d'appécier le jeu d'Eli Roth, toujours aussi sympathique et charismatique. Mais honnêtement, on n'a qu'une seule envie : qu'arrive le tremblement de terre et que le film démarre réellement. Et là, Aftershock prend une toute autre dimension ; le film devient alors un survival gentimment gore, jouant avec humour sur certaines situations somme toute crédibles, à l'instar de la scène dans la discothèque où l'héroïne demande de l'aide à la foule pour aider son ami coincé mais tout le monde ne pense qu'à s'enfuir et piétine le malheureux. Nul doute qu'en pareille situation, on ferait tous pareil. L'individualisme prend le pas sur l'entraide et nos héros vont alors vivre un véritable enfer dans lequel la fatalité semble s'abattre sur eux. Car la nature humaine est souvent bien pire que les événements extérieurs. Une fois le groupe de potes dehors, Aftershock va donc jouer avec les codes du film post-apocalyptique, et de manière plutôt efficace : population en totale roue libre qui se met à saccager et piller tout ce qui tombe à leur portée ; ville détruite et décors ravagés ; apparition de voyous sans foi ni loi qui n'hésitent pas à traquer nos amis et à vouloir violer les jolies demoiselles du groupe ; sadime, brutalité, violence, anarchie. Les codes du genre sont respectés à la lettre et Nicolás López nous gratifie de séquences "bis" bien dans l'esprit, comme la mort du personnage interprété par Eli Roth par exemple. Bref, Aftershock se révèle bien distrayant dans sa seconde partie et enchaîne l'action et les désastres sans aucun temps mort. Alors oui, le film ne brille guère niveau originalité et la partie avant le tremblement de terre se révèle un peu laborieuse. Mais dans l'ensemble, c'est une série B bien bourrine, décomplexée, fun et qui ne lésine pas sur la violence graphique. L'image finale, bien qu'attendue, nous donne le sourire. Un chouette petit film sans prétention autre que de divertir un samedi soir...

  • Walking dead - the (saison 1) | Walking dead - the | 2010 | Frank Darabont, Michelle MacLaren, Gwyneth Horder-Payton, Johan Renck, Ernest Dickerson, Guy Ferland   Il y a 3 an 27 semaines

    Le faible nombre d'épisodes est la qualité principale de cette première saison, qui fait ainsi illusion mais comporte en germes les défauts qui deviendront insupportables dans les saisons suivantes. On tourne très vite en rond, l'intrigue s'essouffle après deux épisodes et les personnages sont rarement intéressants. Restent des effets spéciaux généralement réussis, et une ambiance (post-)apocalyptique très réussie...

  • Walking dead - the (saison 1) | Walking dead - the | 2010 | Frank Darabont, Michelle MacLaren, Gwyneth Horder-Payton, Johan Renck, Ernest Dickerson, Guy Ferland   Il y a 3 an 29 semaines

    Que dire de plus sur cette formidable série réussissant à être mieux que la BD, et portée par un acteur charismatique qui s'affirme progressivement à chaque saison. Immanquable.

  • Snuff | Snuff | 1976 | Michael Findlay, Horacio Fredricksson   Il y a 3 an 29 semaines

    Le néant n'est pas loin.

  • Berberian Sound Studio | Berberian Sound Studio | 2012 | Peter Strickland   Il y a 3 an 29 semaines

    Un très bel hommage au cinéma bis Italien et à sa musique. Un film qui ne peut plaire à tout le monde, par sa lenteur et sa volonté de faire du son l'élément principal, le réalisteur prend le risque de s'aliéner une partie du public. Pas grave, c'est le lot de toutes les oeuvres un tantinet différentes des autres.

  • Cité de la peur - la | Cité de la peur - la | 1994 | Alain Berbérian   Il y a 3 an 29 semaines

    La parodie qui ouvre le film est savoureuse. Le reste ne plaira qu'à ceux qui aiment ce type d'humour. Ce qui est mon cas

  • Gravity | Gravity | 2013 | Alfonso Cuarón   Il y a 3 an 29 semaines

    Donc voilà le plus grand film de la décennie. Si le cinéma doit à l'avenir ressembler à une attraction de cité de l'Espace, alors oui c'est un grand film.Un pur film de virtuosité technologique ( impressionant, parfois même époustouflant ), sauf que le jour où la technique sera obsolète (ce qui arrivera forcément ) il n'en restera qu'un immense vide scénaristique, croisant, pompant sans vergogne d'autres œuvres passées. What else ? Un film totalement dans l'esprit du temps, tout dans l'esbroufe, rien dans la cafetière. Ah ! et le premier ou la première qui ose comparer Gravity à 2001 l'odyssée de l'espace ou à Solaris mérite de souffrir dans l'enfer éternel.

  • Man of steel | Man of steel | 2013 | Zack Snyder   Il y a 3 an 31 semaines

    Assez divertissant pour passer un bon moment (les passages sur Krypton sont proprement incroyables) mais pas assez basé sur la psychologie des personnages pour en faire un classique à l'instar de "The Dark knight".

  • Scream 4 | Scream 4 | 2011 | Wes Craven   Il y a 3 an 33 semaines

    Scream 4, c'est l'impression étrange, et bizarrement pas si désagréable, de voir un Wes Craven gamin attardé et sans couille s'autopomper si fort qu'il réussit à procréer son propre clone tout en reniant le concept même du clonage...

  • Iron Man 3 | Iron Man 3 | 2013 | Shane Black   Il y a 3 an 34 semaines

    ...bien interprété et tellement mieux que le 2, so what else ?

  • Conjuring : les dossiers warren | The conjuring | 2013 | James Wan   Il y a 3 an 37 semaines

    James Wan sait tenir une caméra, mais cette tendance systématique à finir CHAQUE scène par un jump-scare aussi prévisible que loupé lasse rapidement. Dommage, le décor et l'histoire avaient un sacré potentiel, uniquement gâché par paresse...

  • Montclare rendez vous de l horreur | Next of kin | 1982 | Tony Williams   Il y a 3 an 40 semaines

    ...ce film australien soi-disant culte car hyper creepy de par sa bande-son (très bonne, il faut le reconnaître) s'avère finalement bien pâle par rapport aux films d'Argento auxquels on pourrait le comparer. Quid également des images de Linda enfant ? Qu'est- ce que ça apporte au métrage ? Rien ! Navrant donc avec du remplissage, des effets de manche mal venus. N'est pas Hitchcock qui veut ! Quelle déception !

LUMIèRE SUR